Chauvigny >

Les géants du ciel

Version mobile

Les géants du ciel

La fauconnerie remonte à près de 4 000 ans avec son apogée pendant la période du moyen-âge

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le château Baronnial accueille depuis plusieurs années le spectacle des géants du ciel. Vous êtes intrigués par ce titre ? Moi aussi. Essayons d'en savoir plus...
" On est arrivés sur les lieux en accord avec la ville de Chauvigny avec un projet de création d'une volerie " David, Dresseur d'oiseau.
Une volerie au milieu des ruines du château des évêques, est-ce bien le bon endroit ?
" Le cadre est propice pour faire évoluer les oiseaux et la fauconnerie remonte à près de 4 000 ans avec son apogée pendant la période du moyen-âge. D'où ce cadre historique ".
Effectivement, on imagine sans peine un seigneur de Chauvigny avec un aigle ou un faucon sur le poing, prêt à le lancer sur une proie facile.
Mais aujourd'hui grâce aux Géants du Ciel, les rapaces sont apprivoisés et beaucoup moins inquiétants. Ils sont accompagnés de nombreuses autres espèces dans le spectacle. Combien d'oiseaux peut-on voir ?
" Ici, on a environ une centaine d'oiseaux sur notre site, qui évoluent tous pendant le spectacle. On peut retrouver des chouettes et des hiboux, on va aussi avoir des gros vautours qui vont survoler les gens pendant le spectacle, et aussi quelques espèces particulières comme le Vautour Pape ou le Vautour Percnoptère. On a aussi l'emblème des Etats-Unis, le fameux Pygargue à tête blanche, l'aigle pêcheur et d'autres oiseaux que des rapaces : des perroquets, des cigognes, des cucaburas, le martin chasseur d'Australie "
Plutôt impressionnant de sentir passer à quelques centimètres de sa tête un vautour dont l'envergure peut atteindre 2,80 m ! Mais aussi très amusant quand le perroquet Djalo est capable de simuler l'évanouissement sur commande.
En tout cas, quand on demande aux spectateurs ce qu'ils ont préféré, il y en a pour tous les goûts :
" Moi, je dirais tout ! Tout le spectacle est beau "
" C'était les chouettes, parce qu'elles étaient jolies et on les voyait bien "
" Les cigognes(...), les perroquets "
" Surtout les vautours en vol, impressionnant de les voir passer juste à côté "
" Les cigognes, parce que je suis de la Lorraine et les cigognes, elles m'ont amenée, et ça fait 77 ans ".
Moi, j'avoue avoir un faible pour le chant du caracara huppé.
Retour haut de page