Chauvigny >

Le Château d'Harcourt

Version mobile

Le Château d'Harcourt

Chauvigny, chevaliers pleuvent

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant le château d'Harcourt. Si la porte d'entrée est ouverte, n'hésitez pas à rentrer, André 3 nous attend.
Le voici qui vient vers moi.
Bonjour Messire, vous êtes baron de Chauvigny entre le 13ème et le 14ème siècle. Comment héritez-vous du château d'Harcourt ?
Lorsque j'épouse Alix en 1314, c'est le cadeau de mariage que me fait mon beau-frère, alors comte d'Harcourt. C'est l'une des plus anciennes familles nobles de France et d'Angleterre qui possède ce fief depuis 1280.
Vous êtes le 3ème André, seigneur de Chauvigny mais je crois qu'André 1er, votre aïeul, est le plus connu d'entre vous. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?
Vous avez raison, André 1er est le plus célèbre d'entre nous. C'est sans aucun doute grâce à sa proximité avec Richard Coeur de Lion, lui-même popularisé par la légende de Robin des Bois. Et puis il participe à la 3ème croisade en 1190 et y combat le terrible Saladin.
Je crois qu'il y gagne un surnom ?
Je vois que vous êtes bien renseigné sur ma famille. Effectivement, il est désigné comme " le preux des preux " et son courage au combat est loué. Lors d'une embuscade tendue aux sarrasins, il fond sur l'ennemi depuis les hauteurs provoquant leurs panique et fuite. Ma famille détient sa devise " Chauvigny, chevaliers pleuvent ".
Puisque nous parlons de devise, nous avons vu sur la mairie le blason de la ville qui est aussi celui des seigneurs de Châteauroux. Pouvez-vous nous expliquer ça ?
Et bien, c'est encore à André 1er qu'on le doit. En épousant Denyse de Déols en 1189, il devient baron de Châteauroux.
Et que devient le château d'Harcourt après vous ?
Après la mort de mon épouse et la mienne, le château retourne aux comtes d'Harcourt. Puis il est cédé aux évêques de Poitiers au 15ème siècle. Ensuite, il sert longtemps de prison, ce qui explique la bonne conservation de l'enceinte et du donjon.
A ce sujet, il y a une anecdote amusante non ?
Oui, vous faites bien de me la rappeler. Traditionnellement quand le roi visite son royaume, il pratique l'élargissement des prisonniers.
Elargissement des prisonniers ? Une forme de torture ?
Bien au contraire, cela signifie qu'il les libère.
Vous me rassurez ...
Tant mieux. Bref, je continue. Lorsque Louis 14 vient à Chauvigny, des condamnés qui s'étaient soustrais à sa justice se rendent...pour bénéficier de la grâce royale.
Amusant. Et Aujourd'hui, que devient le château ?
Il accueille régulièrement des spectacles et des expositions. N'hésitez pas à en profiter.
Retour haut de page