Châtellerault, ancienne ville royale >

Pont Henri IV

Version mobile
English

Pont Henri IV

Ce pont était un pont royal.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Observons le pont Henri IV. Nous sommes sur le quai des Martyrs de la Résistance, à hauteur du numéro 25.
Il a fallu un demi-siècle pour construire ce superbe pont, si important dans l'histoire de Châtellerault.
Ce pont était un pont royal.
Michel Gondat, président de la société des sciences de Châtellerault.
Il était sur une voie de passage très importante qui reliait Paris à l'Espagne et il devait représenter la toute puissance royale puisque Châtellerault, depuis Louis XI, était un duché relevant directement de la couronne de France avec un seigneur engagiste.
Le seigneur engagiste achetait au roi de France le droit d'administrer la région de Châtellerault contre le versement d'un tribut. Un système qui pose bien des problèmes quand il faut désigner un payeur pour financer l'entretien du pont. Mais revenons un instant en arrière.
Lors de la construction des murailles de Châtellerault, au milieu du 12ème siècle, il y a un premier pont en pierre qui avait été construit. Ce pont a été abîmé par les crues, notamment, car la Vienne n'était pas canalisée comme aujourd'hui et, au milieu du 15ème siècle, il a été emporté. Alors on a tout simplement posé un tablier en bois sur les piles du pont originel.
Une solution qui ne résout pas le problème, vous vous en doutez ! L'ensemble, très fragile, reste soumis, comme la traversée des voyageurs aux colères de la rivière.
François 1er aimait beaucoup venir à Châtellerault où il allait à la chasse. Evidemment, ce n'était pas très agréable quand le pont était emporté et qu'il fallait traverser, même avec chevaux, par le gué. D'autre part, sur le plan économique, c'était relativement désastreux.
On décide enfin de construire un nouveau pont en pierre en 1556 mais le chantier est interrompu par les guerres de religion. Il ne reprend que 38 ans plus tard, sous la houlette des architectes Androuet du Cerceau père et fils.
Sa mise en service se fera en 1611.
Le pont, que vous avez sous les yeux s'étend, grâce à ses 9 arches, sur plus de 130m.
C'est l'un des trois ponts majeurs de cette époque, avec les " Pont Neuf " de Paris et Toulouse. Sa largeur, plus de 20m, devait permettre d'y construire des boutiques, comme sur le Ponte Vecchio de Florence, mais cela n'a jamais été réalisé.
En revanche, on y a construit un châtelet dont il reste les 2 tours, et qui ont servi de logement au personnel de garde, puis de prison, d'école de dessin et de caserne de pompiers.
Jusqu'au milieu du 19ème siècle, le Pont Henri IV est le seul qui permette d'enjamber la Vienne ! Le deuxième pont ne sera construit qu'en 1899.
Voix de vieil homme
Celui-là a été construit exprès pour nous les " Manuchards ", pour relier la manufacture d'armes où nous travaillions, à la ville. A l'époque, construire en béton armé, c'était une révolution parce qu'on faisait tout en métal, façon Tour Eiffel, quoi. Ce pont-là, c'est le 1er construit en Europe en béton armé.
Et à cette époque de progrès technique, le pont Camille de Hogues, long de 144m, n'est bâti qu'en 80 jours !
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page