Chartres et ses personnages illustres >

Abbé Franz Stock

Version mobile
English

Abbé Franz Stock

Parfois je reste des nuits entières sans trouver le sommeil. J'ai assisté à tant de morts et pas seulement par fusillade.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Franz Stock , un prêtre allemand hors du commun.
En 1940, il est aumônier des prisons à Paris. Il accompagne les prisonniers français condamnés par les nazis jusqu'au lieu de leur exécution au Mont Valérien.
" Parfois je n'en peux plus. Je reste des nuits entières sans trouver le sommeil. J'ai assisté à tant de morts et pas seulement par fusillade. Ce que les hommes peuvent être horribles " !
>
Il croisera le chemin d'illustres prisonniers et résistants : Honoré d'Estienne d'Orves, Gabriel Péri ou encore le futur ministre de De Gaulle : Edmond Michelet.
La petite fille d'Edmond Michelet, Agnès Brot raconte comment l'abbé a aidé son grand-père lors de son emprisonnement.
" Comme il était catholique, il a demandé à voir un aumônier. On lui a envoyé l'abbé Stock. Alors la première réaction a été négative : il se dit zut on m'a envoyé un Allemand. Mais il a très vite compris qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. L'un ne combattait pas les Français, l'autre ne combattait pas les Allemands. Ils combattaient le même ennemi qui était le nazisme. Ils se sont trouvés amis tout de suite. Et là ça a été une rencontre très importante pour lui, très profonde. L'abbé Stock est venu le voir toutes les semaines pendant six mois et a prié avec lui. "
Alors que les allemands disent à ce résistant qu'ils tiennent son épouse en otage, l'abbé Stock fait acte de grand courage.
Il tourne le dos au gardien et propose au prisonnier de réciter un Ave Maria<>
- Ave Maria, gratia plena ....
- Votre femme est venue me voir hier. Elle se porte très bien, tous vos enfants aussi
- ....Dominus Tecum...
- Elle vous fait dire de ne pas vous inquiéter. Tout va bien à la maison.
- Benedicta tu in mulieribus...
Edmond Michelet rassuré affrontera le prochain interrogatoire avec plus de courage.
L'abbé passera ainsi de nombreux messages aux détenus, leur procurera du linge propre, des cigarettes, des friandises, tout en leur apportant une aide spirituelle.
A la libération de Paris par les alliés, l'abbé Stock est fait prisonnier par les Américains. Mais les autorités Françaises lui proposent une mission : Assumer la formation ecclésiastique d'étudiants en théologie allemands en captivité.
Le séminaire est transféré ici, près de Chartres, au Coudray, au dépôt 501. On l'appelle le Séminaire des Barbelés.
Entre 1945 et 1947, dans cette Université Catholique, les plus jeunes prisonniers préparent le baccalauréat. Les plus âgés sont des étudiants en théologie. De futurs prêtres pour certains.
Pour Hubert Briand, le fondateur de l'Association chartraine du camp des Barbelés, Franz Stock a laissé une oeuvre primordiale ici : >
" Il était au service des prisonniers lorsqu'il avait sous son aile des Français. Il aura ensuite sous son aile des Allemands et pour lui le principe de base (...) cité dans la bible, " J'étais en prison, vous m'avez visité " n'aura jamais de fin. C'est un ami de la France depuis très longtemps et va le rester ici car la France va lui permettre de reformer un clergé Allemand qui était un peu épuisé. La réconciliation est pour lui déjà une chose acquise. Il est avant les politiques le premier fondateur de l'Europe. " <
Il meurt subitement à Paris en 1948.
Franz Stock est inhumé à quelques kilomètres du camp des Barbelés, dans l'église St Jean Baptiste à Rechêvres, un quartier de Chartres. N'hésitez pas à vous rendre devant sa tombe ou à visiter le dépôt 501. Vous pouvez consulter le site internet de l'Association Chartraine Franz Stock : www.franz-stock.org. >
Bien. Découvrons maintenant un autre personnage qui fut un véritable ambassadeur de Chartres dans le monde entier : le maître verrier Gabriel Loire dont l'oeuvre a marqué la seconde moitié du 20ème siècle.
Sinon, choisissez un autre commentaire.
Merci de continuer votre visite, A bientôt !
Retour haut de page