Chantilly et les parterres Le Nôtre >

Arrivée de la Nonette

Version mobile

Arrivée de la Nonette

C'est cette rivière, tout à fait naturelle, qui alimente le bassin rond.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à l'arrivée de la Nonette.
C'est cette rivière, tout à fait naturelle, qui alimente le bassin rond puis le grand canal, grâce à un système de canalisation dissimulé.
André Le Nôtre a tout simplement utilisé la nature pour créer les jardins !
Plus précisément, il a adapté la nature à ses projets. Quand le Grand Condé s'adresse au jardinier du roi pour arranger ses jardins, la Nonette est plutôt envahissante ! Frédéric Sichet, historien de l'art des jardins.
Il faut l'imaginer presqu'au pied du château et donc il a déplacé la Nonette d'environ 200mètres plus au nord, pour créer le grand canal. Ça, ça lui a permis de dégager une aire suffisamment vaste pour y placer le grand parterre.
C'est aussi André Le Nôtre qui a aménagé la forêt, qui, à l'origine, était une zone marécageuse.
Voix d'homme
Le sieur Forêt s'en retourne après avoir planté dans le grand parc, 6000 pieds d'ormes, 2250 tillots, 2205 châtaigniers, 760 merisiers, 877 noyers
Cette lettre d'un intendant au Prince de Condé donne la mesure des travaux qui ont permis la création du grand parc.
C'est André Le Nôtre qui a donné à la forêt le visage qu'on lui connaît aujourd'hui, c'est lui qui a tracé les routes. D'après les correspondances, le grand Condé s'est approprié cet immense terrain pour donner libre court à son amour de la chasse.
On ne chasse plus dans le parc de Chantilly, mais vous y croiserez encore quelques animaux des forêts.
Nous avons quand même des cerfs, des chevreuils et des daims.
Serge Darroze est le responsable du parc du château de Chantilly
Les daims existaient au XIXème siècle, ils avaient été introduits du temps du duc d'Aumale. Ils avaient disparu du parc et nous les avons réintroduits en 2007. Ils sont en bonne santé, se multiplient. Vous pouvez voir les jeunes avec les adultes. Nous avons décidé de réintroduire les daims parce que ce sont des animaux qui sont beaucoup plus familiers que les cerfs. Les cerfs sont très sauvages, se réfugient au fond du parc ou dans les propriétés riveraines, donc sont beaucoup plus difficiles à voir, alors que les daims sont beaucoup plus curieux, beaucoup plus familiers.
Ouvrez-l'oeil ... et les oreilles...en vous promenant dans le parc...
Bien. Notre visite du parterre de Le Nôtre est terminée, mais le parc a beaucoup évolué au cours des siècles qui ont suivi ses travaux. Chaque grand propriétaire du domaine a laissé sa marque dans le parc. Et les successeurs d'André Le Nôtre ont créé d'autres jardins :
Au 18ème siècle, le jardin anglo-chinois a vu le jour au Hameau.
Un peu plus loin, de l'autre côté du grand parterre, c'est le 19ème siècle et son jardin anglais.
En visitant le parc du château de Chantilly, vous faites un véritable voyage dans l'histoire des jardins.
Pour en savoir plus, des visites guidées et des livrets de visite gratuits sont à votre disposition. Renseignez vous à l'accueil du château. Bonne promenade !
Retour haut de page