Châteaux de la Loire à vélo >

La forêt de Boulogne

Version mobile
English Deutsch

La forêt de Boulogne

Cette habitation s'appelle un cul de loup, mais on peut aussi bien l'appeler une loge, une hutte ou une cabane.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes au carrefour de Boulogne près de la maison forestière

Pour le bûcheron bien souvent sa coupe de bois, donc son lieu de travail, était éloigné de son lieu d'habitation où résidait sa femme dans le bourg. Et donc la distance à parcourir était trop longue et aussi physiquement trop dure et c'est pourquoi il restait en forêt. Il y vivait.
Le charbonnier, lui, c'est pour des raisons plus techniques par rapport à son métier. Il fallait qu'il surveille jour et nuit la meule de carbonisation pour la fabrication du charbon.
Et leur maison porte un drôle de nom ?
Cette habitation s'appelle un cul de loup, mais on peut aussi bien l'appeler une loge, une hutte ou une cabane. Et c'est un habitat opportuniste. Le bûcheron l'a construit le premier jour de son travail. Il va utiliser ce qui se trouve autour de lui, c'est-à-dire des perches de bois, des plaques d'herbe, de la mousse, de la fougère, de la brémaille
qui sont des grandes bruyères.
Retour haut de page