Châlons en Champagne >

Eglise Saint-Alpin

Version mobile
English

Eglise Saint-Alpin

Châlons quand elle était ville drapière au moyen âge, les rénovations de l'église du 12ème siècle.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes face à l'église Saint-Alpin.
Au Moyen Age, à deux pas d'ici, se trouve la rue de Brebis que l'on nomme aujourd'hui la rue d'Orfeuil.
La rue de Brebis abrite alors un marché aux bêtes à laine et aussi une grange à laine. Mais pourquoi tant de laine dans cette rue?
Parce que Châlons connaît en ce temps-là une grande prospérité grâce au commerce de ses draps.
Jusqu'au 14e siècle, les drapiers qui vendent les draps cherchent à étendre leur pouvoir en réglementant les conditions de travail et en asservissant les tisserands.
En pleine foire, un drapier et la femme d'un tisserand s'entretiennent. Ecoutons-les...
Le drapier : Allez, montrez-moi un peu la qualité de la marchandise...
La femme du tisserand : Vous la connaissez la qualité de mes draps puisque mon époux les tisse chez vous. On n'a pas les moyens de s'payer un métier à tisser, nous !
Le drapier : Allons, ne faites pas votre mauvaise tête. Drapiers et tisserands doivent s'entendre comme les doigts de la main. Et puis cessez de vous plaindre. Vous avez la chance de vivre dans une cité drapante telle que Châlons alors estimez-vous heureuse ! Vos draps, grâce à mes efforts, sont vendus dans les foires de Champagne et d'Ile de France et même dans le monde entier ! (elle veut le couper)
Le drapier : ...Oui, oui, parfaitement jusqu'en Asie, Egypte, Tunisie, en Espagne et en Italie. Tout ça grâce à moi !
La femme du tisserand : Et aussi grâce à nos draps ! Nous c'qu'on voit, c'est que vous les drapiers, vous avez tous les droits ! Si vous aimez pas notre marchandise, vous la brûlez, ou la teignez même en noir ! Vous nous t'nez à la gorge, nous les pauvres ouvriers de la draperie !
Le drapier : Savez-vous que nous avons obtenu que le roi de France appose un signet de plomb sur vos draps pour en attester la provenance tant vous êtes copiés ? Vous voyez bien que les drapiers ne sont pas si méchants...
Les tisserands s'organisent pour défendre leurs droits au 12e et 13e siècle, ils gagneront deux procès contre les drapiers.
L'église Saint Alpin est située au coeur de l'île formée par les deux rivières : le Nau et le Mau. C'est tout d'abord une chapelle, puis le monument devient une église paroissiale au 12e siècle.
Regardez bien les bas-côtés de l'église. Vous avez remarqué leur asymétrie ? L'un est plus étroit que l'autre. ? votre avis, est-ce dû à une volonté architecturale ? ...Eh bien non, cela est dû à un... manque de place lors de sa construction !
L'église n'en finit pas de faire peau neuve. En 2005, l'entreprise Léon Noûl, spécialisée dans la rénovation des monuments historiques, participe au vaste chantier de restauration de Saint-Alpin. Son directeur Léon Lécaille se souvient
Nous avons découvert dans le bas-côté nord, bas-côté du 12e siècle de l'église des traces de polychromie rouge et jaune et des traces d'oxyde de cuivre dans les motifs floraux des clefs de voûte malgré le ravalement brutal du 19e siècle.
Vous savez ce qu'il vous reste à faire. Pénétrer dans l'église pour admirer le retour des couleurs sur ces voûtes !
Retour haut de page