Votre circuit
Marne
Reims
" Moi, Clovis 1er, je conquiers la Gaule, et me rends maître de tout le territoire entre la Somme et la Loire. En 496, je bats les Alamans à Tolbiac. Alors que la bataille m'est défavorable, je promets de me convertir avec mes milliers de guerriers si la victoire nous est acquise !"   


J'avoue avoir un petit faible pour les gargouilles. Je les ai comptées : il y en a 88, de toutes les formes imaginables.

Yann Le Fichant

La cathédrale Notre-Dame de Reims

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien
  • La cathédrale Notre-Dame

    1. La cathédral...

  • Le portail de la mère du Christ

    2. Le portail de...

  • La réconciliation franco-allemande

    3. La réconcili...

  • L'Ange au Sourire

    4. L'Ange au Sou...

  • La statuaire

    5. La statuaire

  • Le chevet

    6. Le chevet

  • La nef

    7. La nef

  • Les sacres

    8. Les sacres

  • Les vitraux

    9. Les vitraux

  • L'horloge

    10. L'horloge

  • La chapelle Jeanne d'Arc

    11. La chapelle ...

x

La cathédrale de sacre des rois de France.

La cathédrale Notre-Dame de Reims impressionne, éblouit avec sa statuaire hors norme, la plus nombreuse en Europe ! De Clovis à Charles de Gaulle, du sacre des rois aux bombardements de la grande Guerre, elle témoigne de l'Histoire de France, de ses fastes et de ses tourments.

La cathédrale de Reims comme celle de Chartres, de Paris et bien d'autres encore, est dédiée à Marie. Pourquoi ce point commun ?... Ecoutons Patrick Demouy, historien rémois.
" D'après la tradition, la cathédrale est dédiée à la Vierge

Insolite

Les anges du gâble de la Vierge ont 3 paires d'ailes. Ce sont des séraphins, les messagers du ciel. 6 ailes : ça va plus vite !
Marie depuis le 5e siècle. Sans doute parce que l'évêque de cette époque était d'origine orientale, et que c'est en Orient que le culte marial s'est d'abord développé avant de se transporter en Occident où il s'est généralisé surtout à partir du 12e siècle. Et effectivement, beaucoup de cathédrales sont des cathédrales Notre-Dame. "
Des vitraux des roses aux sculptures de la façade, tous encensent Marie et portent le même message.   
Jeanne d'Arc fait concurrence à la Vierge dans et au dehors de la cathédrale de Reims. Elle est partout. Dans le vitrail de Marc Chagall, dans une chapelle, dans le square près du parvis de Notre-Dame et dans toute la ville pendant les fêtes Johanniques !
Le 17 juillet 1429, Jeanne d'Arc est l'instigatrice de l'un des sacres les plus célèbres de la cathédrale : celui de Charles 7 ! Après le siège d'Orléans dont elle sort victorieuse, la célèbre pucelle accompagne le dauphin Charles à Reims. Et ce sacre inversera le cours de la guerre de 100 ans !   
Après ces deux personnages féminins, la dernière star de la cathédrale est un homme. Encore que pour un ange, il y a toujours débat ! Il s'agit de l'ange au sourire. Mais laissons se présenter en personne : " Bonjour chers amis, Je suis l'Ange au Sourire ! Je dois ma popularité à un accident. Lors de l'incendie de 1914, je perds la tête. Celle-ci se fracasse sur le sol en une vingtaine de morceaux. Elle est ramassée par un abbé qui la met en sûreté dans les caves de l'archevêché. En 1915, un architecte la découvre. J'ai à nouveau la tête sur les épaules, et je deviens le symbole du génie français et du patrimoine détruit par l'armée allemande ! "   

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Rencontre avec...

L'ange au sourire. En 1915, le New-York Times rapporte qu'il s'exile en Amérique parce que il a été acheté - en grand secret et contre une somme faramineuse ! - par un militaire fortuné. En réalité, il n'a jamais quitté Reims !   
Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien
Retour haut de page

Photo de gauche : La cathédrale Notre-Dame de Reims