La cathédrale de Sens >

La nef

Version mobile
English Deutsch

La nef

La singularité architecturale de la cathédrale et l'innovation de la nef

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La nef
Nous sommes entre les deux premiers piliers de la nef...
 : Saint Etienne de Sens est l'une des plus belles cathédrales de mon royaume !
C'est le roi de France Louis 12 en personne qui l'affirme en l'an 1500 !
Ici, l'esprit vertical du style gothique n'a pas totalement triomphé. Il s'équilibre encore avec l'horizontale du style roman. Olivier Curt approfondit le caractère avant-gardiste de la cathédrale
C'est tout simplement ici l'invention de l'architecture gothique en parallèle avec la basilique de Saint Denis. On passe d'une structure de voûtes qui reposent sur des murs pleins à une architecture qui grâce à ses nervures - regardez ces lignes qui se croisent - permet d'ouvrir les murs à de grandes fenêtres qui laissent pénétrer la lumière et inonder l'édifice. Pour la première fois ici, cette architecture est aérienne.
Pionnière de l'art gothique, Saint-Etienne de Sens montre une architecture innovante...
Alors la grande innovation ici, ce sont les voûtes dites "sexpartites". C'est-à-dire dont les compartiments sont divisés en 6 et non 4 comme habituellement, ce qui permet une alternance de piles fortes et faibles, celles-ci étant jumelées. Et donc d'ouvrir largement l'architecture à la lumière. Vous voyez ces grandes fenêtres hautes... Et les efforts étant repris à l'extérieur par une série d'arc-boutants.
Regardons le premier grand pilier à gauche de la nef. Est-ce que vous voyez une toute petite tête sculptée ?...
C'est la tête de Jean du Cognot ! Un officier royal qui a déplu à un archevêque de Sens. Pour le punir, l'homme d'église l'a mis au coin. Et savez-vous comment se dit au coin en vieux Français ?... Ça se dit... Cognot ! C'est aussi sur cette sculpture que les chanoines écrasaient leurs cierges pour les éteindre.
Un dicton certifie que celui qui a vu cette grimace a vu la cathédrale et que celui qui ne l'a pas vue n'est pas venu !
Avançons jusqu'à la chaire, et retournons-nous vers l'orgue...
Merci de continuer votre visite.
Retour haut de page