Cathédrale de Digne >

La Cathédrale à travers le temps

Version mobile
English
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

"Et le squelette m'a dit quelque chose..."

Les archéologues de la cathédrale de Digne gardent des souvenirs très intenses des fouilles entreprises avant l'aménagement du musée sous Notre Dame du Bourg. Certains sont persuadés d'avoir entendu les confidences d'un squelette

Au départ, c'est une simple anecdote racontée pendant la visite du musée de la cathédrale de Digne. L'attachée de conservation du patrimoine de la crypte est une femme tout à fait sérieuse et saine d'esprit. Mais Josiane Richaud a pourtant été
Pendant des fouilles archéologiques, tout peut arriver. Même des miracles.
le témoin d'une aventure extraordinaire.
Elle se souvient que c'était un vendredi, pendant les fouilles des vestiges de l'église primitive. L'équipe d'archéologues venait de découvrir un nouveau squelette. Mais cette fois, sans prévenir, les os de cet homme venu du 1er siècle après Jésus Christ ont repris vie : " il m'a fait sentir quelque chose " affirme la scientifique. " Ce qu'il disait c'est qu'il avait beaucoup souffert dans sa vie. Mes collègues aussi l'ont ressenti. Donc à un moment donné, on s'est regardé, et on en a conclu qu'on avait eu un contact direct avec le squelette. Ca été quelque chose d'exceptionnel ".
Les campagnes de fouilles sont donc parfois très fortes en émotion.
Sur ce même chantier, tout était presque terminé quand un pavement de mosaïque de la fin du 5ème siècle a été découvert par hasard. Gabrielle d'Archimbaud, professeur émérite à l'Université de Provence s'en souvient encore. Dans les gravats évacués par des ouvriers, elle a vu quelque chose briller : des fragments de mosaïque incrustés dans le mortier. La responsable des fouilles a crié : " Stop, on arrête tout ! " . Ce jour là, une pièce rare a bien failli disparaître.

Le saviez vous ?

Des fouilles archéologiques se déroulent toujours par étapes. Couche par couche. Les vestiges sont numérotés, photographiés. Et ensuite, on descend plus bas. De la précision et de la patience.

Le mot

Arrêt des fouilles : Ce qui fait qu'à un moment, on s'arrête, c'est qu'on choisit ce qu'on veut montrer.
David Aussillou


A l'écoute de l'histoire du squelette qui parle, j'ai a eu un frisson. Je me suis dit : " Et si ça m'arrivait? "

Version mobile
English
Retour haut de page

Photo de droite : Site de fouille, cathédrale Notre Dame du Bourg de Digne-les-bains
Par Voxinzebox