Cassel >

Sainte Marie Cappel

Version mobile
English Néerlandais

Sainte Marie Cappel

La tradition veut que le village se soit formé autour de cette chapelle maintes fois détruite...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant la Chapelle Notre Dame des Champs. A l'entrée du village de Sainte Marie Cappel au sud du mont Cassel qui s'offre à nos yeux droit devant nous. Sur notre droite, le mont des Récollets avec son bois des renards.
Ce paysage si verdoyant était autrefois infesté de marais insalubres et les maladies contagieuses étaient ici monnaie courante. Dès l'antiquité les romains isolaient les victimes des épidémies sur le mont des Récollets, sous le vent, ce qui tenait la ville à l'abri des miasmes et virus.
La tradition veut que le village se soit formé autour de cette chapelle maintes fois détruite avant d'être rebâtie au 19ème dans sa forme actuelle avec sa façade de grès ferrugineux, de pierre de Cassel et son bel appareillage de briques. A l'origine dédiée à Sainte Marie, elle a été créée par les moines ermites qui soignaient les pestiférés accueillis au lazaret du mont des Récollets. Reconnaissants, les malades les y accompagnaient pour prier.
En revanche, il leur était interdit d'aller plus loin, isolement oblige. Ainsi donc, Notre Dame des champs marque-t-elle à la fois l'origine et la frontière du village. Jean-Pierre Varlet, maire de Sainte Marie Cappel.
L'origine parce que ça a été notre premier lieu de culte dans notre village. Et d'autre part la frontière puisque nous avons face à la chapelle la Pids Becque qui marque la limite avec Cassel. Pids signifie flèche en flamand. Il y avait des archers qui empêchaient les malades de remonter vers le mont Cassel et qui étaient assez intraitables et établissaient une sorte de cordon sanitaire.
A contempler les contreforts du mont et les champs qui s'étagent à ses pieds à perte de vue, on a peine à imaginer des marécages...
C'est vrai que la plaine flamande est fertile et ce n'est pas un hasard d'ailleurs si l'un des plus grands groupes de conserverie au monde s'est créé non loin d'ici au début du siècle dernier. Mais si la production locale est bien intégrée à l'industrie agro-alimentaire, elle n'en est pas moins aussi axée sur la tradition et les produits du terroir.
Comme le Potjevlesch?...cette fameuse potée de viande typiquement flamande
Par exemple...sans oublier les fromages, la tomme de Flandre, le boulet de Cassel, le pavé de Cassel...
Autant de produits du terroir déclinés dans des recettes régionales aussi succulentes qu'originales et que vous pouvez déguster dans les nombreux estaminets flamands de la région.
Profitez-en pour vous initier aux traditionnels jeux flamands: le jeu de la grenouille, le billard Nicolas, le trou Madame, le saut de puce, le jeu du marteau ou encore le passe boule...
L'endroit rêvé aussi pour déguster en toute convivialité, et bien entendu avec modération, une bonne bière de Flandre.
Chaque 4ème week-end de Septembre, Sainte Marie Cappel accueille d'ailleurs le FIBA, le festival international de la bière artisanale : une rencontre très courue d'artisans brasseurs et un concours de brasseurs amateurs
C'est une très grande manifestation populaire puisque nous accueillons sur le week end en général plus de 15 000 visiteurs. On retrouve là du Brueghel quoi. C'est la fête flamande. C'est la convivialité. C'est chaleureux. C'est du bonheur. C'est de la joie de vivre...
...Une joie de vivre et une chaleur communicatives qui feront de votre séjour dans le Pays de Cassel un moment rare au coeur des traditions flamandes si jalousement préservées.
A bientôt ! + extrait en flamand
Retour haut de page