Caen: le fief de Guillaume le Conquérant, Duc de Normandie et roi d'Angleterre >

Le port

Version mobile

Le port

La ville de Caen est située dans une vaste prairie dont l'herbe nourrit la cavalerie de Guillaume le Conquérant.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes assis sur le petit banc face au port de plaisance...
La ville de Caen est située dans une vaste prairie dont l'herbe nourrit la cavalerie de Guillaume le Conquérant. Elle est reliée à la mer par la rivière de l'Orne qui enfle au fil des marées. Mais pourquoi Guillaume est-il tant séduit par cette cité ? François Saint James nous explique les motivations du duc de Normandie
On peut penser que si Guillaume a choisi de développer la ville, c'est probablement parce qu'elle était reliée à la mer par l'Orne qui à l'époque est navigable pour des navires de faible tonnage. Et si le port se trouvait au coeur de la ville, eh bien, il était fermé par 2 tours rondes. On voit encore d'ailleurs une de ces tours qui a été construite au 14e siècle, qu'on appelle la tour Leroy. Et à la base de cette tour, on voit des anneaux. Il y avait une chaîne tendue entre les 2 tours, et il fallait descendre cette chaîne dans le fond du port pour que les bateaux puissent entrer. Et on ne pouvait entrer bien sûr qu'après avoir payé une taxe que l'on appelle l'octroi.
Le port de Caen est d'abord situé au pied de l'église Saint Pierre. Au 16e et 17e siècle, il se rapproche de l'embouchure de l'Orne pour des raisons d'espace et de commodité.
Après les guerres de 100 ans et les guerres de religions qui affaiblissent la cité, Caen retrouve sa prospérité au 17e siècle. Même si son importance internationale est moindre, elle connaît une expansion certaine grâce à la richesse de son terroir.
Aujourd'hui, le port de Caen accueille le bois de Scandinavie et des céréales !
Le port de plaisance, tel que vous le voyez, date des années 1970. ? deux pas, au-delà de la place située derrière vous, promenez-vous dans le quartier animé du Vaugueux avec ses bars et ses restaurants. Et, à votre avis, qu'y mange-t-on ?...
Un plat très tendance. Un plat à la mode...de Caen. Des tripes, bien sûr ! Bernard Lecarpentier est grand commandeur de la Confrérie de la gastronomie la Tripière d'Or. Il nous raconte les origines des tripes
Alors les tripes, elles sont consommées depuis l'Antiquité. Il faut savoir que Homère y faisait déjà référence. Il a écrit que Thésis, la mère d'Achille, aurait préparé à son fils un plat de tripes de boeuf afin de le rendre invulnérable. Et on rapporte également que Guillaume le Conquérant se délectait de tripes en les accommodant de jus de pomme.
La Confrérie de la Tripière d'Or a son propre blason de couleurs rouge, bleu roi et ... or, évidemment !
Alors sur ce blason, vous pouvez lire deux mots qui sont : DIEX HIE. Ces deux mots sont une contraction de langage viking et normand. Ils signifient " Que dieu nous garde ", et c'est Guillaume le Conquérant qui les a prononcés en 1066 lorsqu'il est parti à la conquête de l'Angleterre avec ses troupes.
Alors, God save the king et bon appétit !
Partons maintenant à l'Abbaye aux Dames qui témoigne du mariage de Guillaume le Conquérant avec Mathilde de Flandre. Toute une histoire !
Merci de continuer votre visite. ? bientôt.
Retour haut de page