Buenos Aires >

Cimetière de la Recoleta

Version mobile

Cimetière de la Recoleta

Balade entre les allées du "Père Lachaise" argentin, pour une visite accompagnée par le directeur des lieux.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Balade entre les allées du "Père Lachaise" argentin, pour une visite accompagnée par le directeur des lieux.
Quatre hectares, des sculptures en bronze, des statues de marbre, soixante-dix tombes classées monuments historiques. Ici reposent des générations de ministres, de présidents et de notables. On croise aussi Eva Perón, qui occupe la tombe la plus visitée des lieux.
Le jour se lève et l'immense portail du cimetière de la Recoleta laisse entrer les premiers visiteurs. Il est 7h, tout est calme. Et peu de chances d'entendre beaucoup de bruits, par ici...
Depuis 1822, illustres personnages et héros de l'Argentine reposent paisiblement en ces lieux, à l'abri des regards. De l'extérieur, on aperçoit les toits et les croix qui dépassent du mur d'enceinte. De l'intérieur c'est un dédale d'allées, de statues, de monuments funéraires. Des édifices tous plus imposants les uns que les autres. Car ici, pas de petites tombes. Mais d'ailleurs, Monsieur le directeur, il ya beaucoup de monde, dans ce cimetière ?
ITV
Tout cela, sans oublier quelques personnalités locales ou riches familles. Un lieu où il n'y a que du beau monde ! Ce qui n'a pas l'air de déranger les nombreux chats qui dorment à l'ombre des bancs... pendant que les touristes, eux, tentent de retrouver leur chemin, plan à la main !
Mais dans une petit allée, une crypte attire particulièrement l'attention. C'est celle de la famille d' Eva Péron, surnommée Evita. Sa porte est recouverte de fleurs, preuve que la femme de l'ancien dictateur Juan Péron garde une place à part dans le coeur de quelques argentins.
Sortez du cimetière et revenez dans le monde des vivants. Juste à côté, vous trouverez l'église de Nuestra senora del Pilar ou la feria artesanale, histoire d'acheter quelques souvenirs.
Le musée des Beaux Arts n'est pas loin et l'étonnante sculpture de la Floralis Générica, vaut le détour : une giganstesque fleur de métal dont les pétales s'ouvrent le jour et se referment la nuit, juste quand le cimetière de la Recoleta a retrouvé son calme...
Retour haut de page