La réserve naturelle nationale de l'étang Saint Ladre >

Les tremblants de l'étang Saint Ladre

Version mobile
English Néerlandais

Les tremblants de l'étang Saint Ladre

D'étonnants radeaux végétaux colonisent le marais. Mais attention! Défense de s'y aventurer.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous avez vu ? A la surface de l'eau ! Ces espèces de radeaux végétaux ?
On dirait des tapis herbeux flottant.
C'est l'une des grandes originalités de la flore de l'étang Saint Ladre...
Dont la protection lui a en partie valu en 1979 d'être classé réserve naturelle nationale.
Ce sont des tremblants, qu'on appelle plus scientifiquement des tourbières de transition.
Guillaume Meire, chargé d'études scientifiques au conservatoire d'espaces naturels de Picardie
Ce sont des végétations d'herbes qui progressent sur les étangs grâce aux rhizomes ou aux racines de jonc ou d'herbes des marais. Ce sont des milieux assez originaux qui abritent une faune et une flore remarquable. Ce sont des milieux qui sont en forte raréfaction dans la vallée de la Somme et ses affluents comme ici la vallée de l'Avre.
La première plante à conquérir la surface de l'eau est le Jonc à tépales obtus...
...de couleur ver foncé
...rapidement accompagné par la Fougère des marais...
...de couleur vert clair
La Laîche paniculée et la Laîche raide s'installent ensuite. Une autre laîche, celle des marais, vient alors conforter le tissu racinaire avec ses rhizomes puissants.
Les tremblants les plus vieux sont les moins tremblants si l'on peut dire. Sans la main l'homme, ils se consolident naturellement encore plus, et se peuplent d'arbres dont les racines solidifient ces étranges radeaux.
Et à terme, notamment avec l'envasement de l'étang, on peut penser que l'étang Saint Ladre, si il n'y a pas d'intervention, peut tendre vers un grand tremblant.
D'où la nécessité d'une gestion régulière...
Et pour se faire, il faut y accoster. Mais attention, n'allez surtout pas vous y aventurer !
Oui effectivement. Ce sont vraiment des milieux qui sont très instables, sachant qu'en dessous c'est de l'eau. Il faut vraiment éviter de marcher dessus. Déjà parce qu'il y a beaucoup d'espèces qui sont sensibles, beaucoup d'espèces protégées qui supportent très mal le piétinement. Et aussi pour notre sécurité il ne vaut mieux pas s'aventurer sur les tremblants, au risque de passer à travers. Moi ça m'est déjà arrivé de passer à travers un tremblant et je ne sentais toujours pas le fond sous mes pieds. Sachant que l'étang Saint Ladre a été tourbé assez profondément donc il peut y avoir de l'eau ou de la vase, de la vase et de la tourbe dont il est encore plus difficile de sortir. C'est vraiment des milieux qui sont très dangereux.
Alors, pour votre sécurité et celle de la nature, s'il vous plaît, restez sur le sentier.
Retour haut de page