Bougival >

Les écluses de Bougival

Version mobile
English

Les écluses de Bougival

Trafic(s) en tous genres

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Les écluses de Bougival, sur l'île de la Loge.

Vous entendez ? Une péniche est en train de passer l'écluse de Bougival...
les portes du sas viennent de s'ouvrir....
Alors, comment ça marche exactement ? Explications avec un spécialiste, Laurent Niquet de Voies navigables de France :
C'est un ascenseur à bateaux, en fin de compte pour rendre la navigation possible toute l'année , notamment en période d'étiage, on a construit des barrages, donc là le barrage de Bougival est sur l'autre bras et pour passer ce barrage, cette marche qu'a créé le barrage il faut faire une écluse. Donc il y a trois parties, il y a une porte qui est située à l'aval, un sas et une porte à l'amont, et après c'est le système des vases communicants en fin de compte on ouvre des vannes et si bien que par gravité les deux bassins, le sas se met au niveau soit amont, soit aval.
De nos jours, une vingtaine de bateaux franchissent cette écluse chaque jour.... beaucoup moins qu'au 19ème siècle. Rien que pour l'année 1882, on avait dénombré 15 400 bateaux transportant près de deux millions de tonnes de marchandises !!
L'écluse la plus ancienne avait été construite en 1838. Mais devant cet afflux de péniches, elle s'est vite retrouvée saturée. Deux nouvelles écluses ont donc été édifiées 45 ans plus tard pour accélérer le passage ! La dernière avec un bassin de plus de 200 mètres ! Elle figure parmi les plus grandes d'Europe....
Vous voyez ces jolies cabines de brique : c'est là que se postaient les éclusiers...
Aujourd'hui l'agent est seul, et commande tout de son poste de pilotage.
" ok, bien reçu "
Il reste quand même en contact radio avec les bateliers ou les plaisanciers qui passent l'écluse.
Laurent Niquet..
Une fois que les portes sont ouvertes, l'éclusier va passer le feu au vert, le bateau va rentrer, les vannes et les vantelles -qui sont les organes d'évacuation de l'eau- sont refermées, le bateau va rentrer, les portes vont se refermer, il va rouvrir les vannes et les vantelles qui sont situées à l'amont et l'eau, va graviter et remplir le sas petit à petit, dès qu'on arrive à l'équilibre de niveaux, l'équilibre de niveaux entre les deux est détecté, les portes s'ouvrent.
Le trafic fluvial évoluant sans cesse, les écluses de Bougival, malgré leur grande taille, ne peuvent pas accueillir tous les bateaux :
les convois sur la Seine maximum en longueur c'est 180m de long sur 11m de large avec 3m50 d'enfoncement, le problème c'est qu'il n'y a que trois mètres ici donc les plus gros bateaux ne peuvent pas passer.
Vous ne verrez donc pas passer ici de convois de 5 000 tonnes, l'équivalent de 200 camions !
C'est peut-être aussi bien, qu'en pensez-vous ?
Allez on vous laisse méditer là-dessus pendant votre balade sur l'île de la Loge...
Retour haut de page