Bougival >

La maison de Bizet

Version mobile
English

La maison de Bizet

Dans les coulisses de Carmen

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La maison de Bizet
Qu'on ne me dérange pas, j'ai besoin de calme pour me concentrer... il reste peu de temps avant la générale à l'opéra comique !
.
Nous voici chez George Bizet, dans la dernière maison où il a vécu.
C'est là qu'il a orchestré Carmen.
C'était la pièce qu'il occupait, c'était à la fois sa chambre et son cabinet de travail.
Anne-Gaëlle Pellistrandi nous guide d'une pièce à l'autre, elle est propriétaire des lieux. Cette maison est dans sa famille depuis plusieurs générations...
On a été toujours à la fois très émus et très formés par nos parents en fait en réalisant l'importance que ça avait de vivre dans une maison qui avait une âme.
L'âme d'un musicien qui plus est, arrivé dans cette maison de Bougival au printemps 1874. Il souhaitait s'isoler, s'éloigner de Paris pour finaliser son oeuvre sereinement...
Créer cette oeuvre considérée comme scandaleuse de Mérimée sur les planches de l'opéra comique avait généré beaucoup de remous dans Paris et on s'apprêtait à venir décrier cette oeuvre, ce qui fait que c'était aussi ça qui compromettait le calme dont Bizet avait besoin pour écrire et c'est aussi ça qui explique qu'il s'est mis en retrait dans cette maison-là pour pouvoir tranquillement travailler.
Avec sa terrasse en bord de Seine, Bizet disposait aussi d'une magnifique vue, un paysage qui l'a sans doute inspiré...
George Bizet était ce qu'on appelait un paysagiste de la musique et toute son oeuvre reflète sa capacité à faire voir des paysages, que ce soit dans l'Arlésienne, la Provence, que ce soit dans Carmen le sud de l'Espagne, Séville ou bien que ce soit dans les pêcheurs de perles, l'Ecosse, etc. Et donc c'est quelqu'un qui a ce souci, qui sait regarder, qui sait admirer et qui sait le retransmettre dans sa musique, donc il est évident que George Bizet n'a pas choisi ce paysage par hasard.
Trop en avance sur son temps, Bizet attendra le 20ème siècle pour connaître la gloire, à titre posthume.
Anne-Gaelle vous attend donc pour vous faire découvrir d'autres histoires et d'autres chefs-d'oeuvre de Bizet... car comme elle aime à le dire.... " c'est un homme qui a vécu trop longtemps dans l'ombre de sa Carmen ".
Une découverte musicale qui vous emmènera sur les airs de sa symphonie en Ut par exemple ou de Djamilé, des morceaux moins connus mais tout aussi brillants signé d'un virtuose : George Bizet.
Retour haut de page