Bordeaux et ses environs en tramway >

Place Pey-Berland

Version mobile
English

Place Pey-Berland

Imaginez ces lieux dans le castrum romain...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur la place Pey-Berland . Placez-vous sur les bancs noirs en granit situés entre la tour Pey-Berland et le chevet de la cathédrale Saint-André.
Tournons-nous vers le chevet de la cathédrale.
Le temps remonte à l'époque gallo-romaine et nous nous retrouvons dans le castrum romain. Imaginez ces lieux.
La Devèze , petit affluent de la Garonne, arrose ce quartier que l'on nomme Saint Christoly . Ici, se sont regroupés les artisans qui travaillent les peaux qui sentent fort et le métal que l'on martèle.
Vers le 6 e siècle, un ensemble épiscopal voit le jour. Au fil du temps et des différentes constructions, il devient la cathédrale Saint André dont les travaux s'achèvent au XVIe siècle.
La cathédrale possède une porte murée, et des personnages royaux se sont mariés en passant cette fameuse porte.
Savez-vous quels couples entre autres ont été unis ici ?
Louis 7 et Aliénor d'Aquitaine ainsi que Louis 13 et Anne d'Autriche !
Mais au fait, pourquoi cette porte est-elle murée ?
On raconte qu'après le mariage de Louis 13 on condamna la porte afin de sceller à jamais cette union. Joli symbole, non ?
Partez à la recherche de ce passage. Un indice : il est situé au nord du monument et est orné d'une sculpture qui représente le jugement dernier.
Tournez-vous à gauche. Devant vous se dresse la tour Pey-Berland
La nuit, l'esprit de l'évêque Pey-Berland s'échappe de la tour. Il flotte alors sur la place et l'ecclésiastique se souvient
Cher amis, Je suis le dernier des archevêques de la période anglo-gasconne de Bordeaux. Et je suis aussi le fondateur de l'Université de cette belle cité.
Vous aurez sans doute remarqué que cette tour clocher est séparée de 20 mètres de la cathédrale. Savez-vous pourquoi ? Car ses cloches sont si imposantes que leurs vibrations auraient sans nul doute menacé la structure de l'édifice. J'aime le style gothique flamboyant de ma chère tour. Lorsqu'on la restaurera au 19 e siècle, on la couronnera d'une statue en cuivre doré de Notre Dame d'Aquitaine qui mesure 6 mètres 50. Et, détail émouvant, la Vierge regarde vers le Médoc, et plus précisément en direction de mon village natal.
Tournez-vous à droite.
Dans le prolongement de la cathédrale : l'hôtel de ville
Après un incendie qui dévaste ses charpentes et ses toitures en 1871, on surmonte alors l'hôtel de ville d'un carillon à 3 cloches.
Vous le voyez sur le toit ? il est à gauche du drapeau français.
Sa cloche principale du 17 e siècle fait partie des 15 cloches bordelaises qui ont échappé à la fonte lors de la Révolution française.
Ironie du sort, c'est une cloche religieuse qui sonne aujourd'hui les heures de la République !
Ce bâtiment est précurseur car c'est la première fois que l'on bâtit un hôtel de ville entouré d'un mur de clôture qui n'est pas " aveugle ".
C'est-à-dire avec des galeries qui permettent de le voir, et ce dans un esprit de visibilité municipale.
Cet esprit de clarté, cet Esprit des lois n'aurait pas été renié par Montesquieu. Savez-vous que ce grand écrivain et philosophe du siècle des lumières a été Président de l'Académie et des sciences de Bordeaux, et ce à plusieurs reprises ?
Pierre Botineau , ancien conservateur de la bibliothèque municipale de Bordeaux , admire Charles Louis de Secondat baron de La Brède et de Montesquieu . Il nous parle de son importante influence sur Bordeaux
" Montesquieu est entré très jeune à l'Académie royale des Sciences belles Lettres & Arts de Bordeaux qui elle-même était une institution très récente puisqu'elle n'avait que 4 ans lorsque Montesquieu y a été élu. Une fois à l'Académie et lorsqu'il était à Bordeaux, il s'est montré très assidu et même une sorte de leader puisqu' il en a été le directeur à 4 reprises. Son activité principale à l'Académie consistait en des communications sur des sujets très variés. Scientifiques d'abord car il avait énormément de curiosité pour les diverses sciences que l'on cultivait à l'époque : des sciences naturelles à la physique, en particulier. Et par ailleurs évidemment, il s'est intéressé continûment dans le cadre des activités de l'Académie à l'Histoire et à la philosophie. La philosophie politique en particulier dans le cadre évidemment des travaux qu'il menait par ailleurs, préparatoires à De l'esprit des lois , son grand ouvrage . "
Retour haut de page