Bordeaux et ses environs en tramway >

Les monuments de Bordeaux

Version mobile
English

Les monuments de Bordeaux

Au fil de la Garonne, Bordeaux dévoile ses plus beaux monuments.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à la droite du Pont de Pierre dans le renfoncement face à la Garonne.
Au fil de la Garonne, Bordeaux dévoile ses plus beaux monuments. Philippe Prévot , nous guide .
? gauche du pont, vous voyez la flèche de la basilique Saint Michel ?
? droite de la basilique st Michel, s'élève un clocher isolé qui culmine à 114 mètres de haut et que l'on appelle à Bordeaux La flèche . Ce monument fut élevé au moment de la découverte du Nouveau Monde. Et il a ceci de particulier que c'est le 2 ème clocher de France par sa hauteur après les flèches de la cathédrale de Strasbourg.
Tout près de vous, Le pont de pierre et la porte de Bourgogne.
C'est Napoléon 1 er qui ordonna la construction du pont de pierre composé de 17 arches. Elles enjambent la Garonne qui fait à cet endroit près de 500 mètres.
Dans son prolongement, on aperçoit la porte de Bourgogne qui fut bâtie au 18 e siècle et reconnaissable par son arc de triomphe qui rappelle l'architecture antique.
En face de vous, vous voyez les deux tours de la grosse cloche ? Nous les retrouverons bientôt.
Juste à leur droite, et près du fleuve , regardez bien la porte Cailhau !
Plutôt décorative que défensive, la porte Cailhau remplaça à la fin du 15 e siècle une porte médiévale située plus en retrait. Elle fut dédiée au roi Charles 8 et resta longtemps l'entrée principale des personnalités royales en visite à Bordeaux.
Juste derrière la porte, se dressent la tour Pey-Berland et les flèches de la cathédrale Saint André qui nous attendent à une prochaine halte.
Tout à droite enfin, la place de la Bourse dans le style Louis XV : le roi veut pour Bordeaux une place royale. Il confie sa construction à Jaques Gabriel son architecte.
Avec un emplacement comme celui-ci, il faut jeter à bas le mur d'enceinte et ouvrir la ville sur la courbe du fleuve. Cette place je la concevrai comme " un salon ", mais ces boiseries seront de pierre !
La place de la Bourse qui a révolutionné l'architecture bordelaise est une reprise de la place Vendôme à Paris... mais que l'on aurait coupé de moitié !
Philippe Prévot remonte à contre-courant la Garonne. Il nous raconte son histoire
La Garonne devant Bordeaux fut considérée longtemps d'ailleurs comme un obstacle naturel insurmontable. Comme une immense douve permettant de se protéger des invasions venues du nord, son large flot surmonté par les marées l'ont dénommée la mare, c'est-à-dire la mer. Allusion probable à ses flots et ses dimensions.
Et le port de Bordeaux ?
Au Moyen Age, le port de Bordeaux était constitué de berges naturelles. Parfois de cales engraissées par les limons du fleuve. D'Angleterre arrivaient le blé, le poisson salé et la laine .
Et au 17e siècle ?
Plus tard, les Hollandais achetaient des quantités de vin qu'ils distillaient dans leur pays jusqu'au jour où ils trouvèrent plus commode de les distiller sur place.
? la veille de la révolution, le port de Bordeaux est le 1 er de France et le second du monde après Londres !
A votre avis, quels poissons pêche-t-on dans la Garonne ?
L'alose, le brochet , l'anguille ?
L'alose. Une sorte de grosse sardine. Jean Pierre Xiradakis , de l'établissement La Tupina à Bordeaux nous en dit plus sur la façon de pêcher l'alose
Regardez, si on est attentif, on les voit sur la rivière. On dit la rivière ici. On ne dit pas la Garonne. Et on les voit jeter leurs filets sur leur petit bateau en bois. Ils jettent leurs filets, et avec ils font des espèces de ronds pour emprisonner le poisson qui remonte l'estuaire. C'est ce poisson d'argent magnifique qui est à l'origine de la même famille dit-on que les sardines. Et cette chair grasse est pour nous est très importante car elle est à la fois goûteuse et tendre comme du velours.
Pourriez-vous nous confier le secret d'une de vos recettes !
La préparation de l'alose comme chacun sait se faisait traditionnellement sur la braise avec un peu de lauriers, etc. Mais y a d'autres recettes. Et surtout, moi ce dont je voudrais parler, c'est des oeufs d'alose. Ça, c'est un secret. Personne ne le sait. C'est ce qu'il y a de plus merveilleux dans le poisson. Les oeufs d'alose simplement farinés, cuits à la poêle comme ça sel et poivre avec une vinaigrette à l'échalote, c'est vraiment formidable.
Retour haut de page