La Loire et Blois >

Blois - le port de la Creusille

Version mobile
English

Blois - le port de la Creusille

Le port source d'activités ancestrales...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Blois, au port de la Creusille, face à la Loire.
Son port est un point de communication essentiel pour le commerce.>
Mais pourquoi ce port s'appelle-t-il la " Creusille " ?
Le mot vient de " coquille ", le symbole de Saint-Jacques de Compostelle, car Blois était une étape du célèbre pèlerinage.
Léopold Hugo, le père de Victor, se retire ici à la fin de sa vie. Son fils lui rend visite et écrit à son éditeur
Je t'écris des hauteurs de Blois qui ressemble à un escalier de rues. Cette ville me trouble par son apparente tranquillité. Au fil de l'histoire, elle est passée de main en main sans que rien n'altère sa sérénité fluviale. Au Moyen Age, elle fait l'orgueil des Comte de Blois, à la Renaissance elle devient la cité des rois et au 18e siècle, marquée par la création d'un évêché, elle fait de l'évêque son propriétaire. ? la nuit, alors que je rentrais tout à l'heure chez mon père, je vis mille fenêtres à la fois, un entassement régulier et confus de maisons, de clochers, un château. ? chaque pas un souvenir.
La ville de Blois semble littéralement s'ouvrir sur la Loire.
D'ailleurs, ses fronts urbains bâtis sur le fleuve ressemblent à ceux d'Orléans et de Saumur !
La cité des rois est aussi renommée pour ses nombreuses églises.
Et si nous avancions dans le temps avec ces édifices religieux ? Cécile de Colasson, animatrice au patrimoine de la ville nous guide. Vous êtes prêt ?...
Tournez-vous vers la gauche. Vous voyez l'église Saint Nicolas avec ses clochers d'ardoises ?
Donc Saint-Nicolas, c'est l'ancienne abbaye de Saint Lomère qui s'est installé ici au 9e siècle. Qui est devenue une abbaye très puissante sous la protection des Comtes de Blois et qui a entièrement été reconstruite à partir du milieu du 12e siècle à une période de transition entre architecture romane et gothique.
Face à vous, la cathédrale Saint-Louis et ses jardins.
Cette cathédrale, elle, succède à une ancienne première chapelle Saint Pierre - une des plus anciennes églises de Blois - qui a été transformée en église Saint Solène au Moyen-Âge, puis donc est devenue cathédrale avec la création de l'évêché de Blois par Louis 14. L'évêque s'est donc installé dans un palais juste à droite de l'église et à créé ses grands jardins que vous avez en face de vous.
? droite, l'église de la Trinité avec sa tour carrée et ses toits turquoise en cuivre.
Donc l'église de la Trinité, c'est un bel édifice de la fin des années 30 qui témoigne du renouveau de l'architecture religieuse à cette période, et surtout des arts décoratifs en regroupant sculpteurs, verriers et divers décorateurs dans une grande cohérence. En façade, on voit un relief sculpté rappelant la Trinité, sculpté dans 90 tonnes de béton avec du sable de Loire.
Laissons le mot de la fin à Jean de la Fontaine.. lorsqu'il découvre Blois
Cela me parut très beau et je crois que très difficilement on pourrait trouver un aspect plus riant et plus agréable.
N'est-ce pas là ..une magnifique définition de cette ville dont chaque pierre est le témoin.. des grandes heures de l'Histoire de France ?
Retour haut de page