Béziers >

Plateau des Poètes

Version mobile
English

Plateau des Poètes

Le jardin est jalonné de nombreuses sculptures. Toutes représentent un poète du Languedoc.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur le plateau des Poètes, devant la fontaine du Titan.
Placez-vous un peu en recul pour la voir sur toute sa hauteur
Le plateau des poètes a été créé au milieu du 19ème siècle. L'époque des grands travaux. Des villes qui se transforment.
A Béziers, le maire, Antoine Fabrégat vient d'être élu. Il décide de faire réaliser un grand jardin paysager qui fera le lien entre la gare et les allées du centre ville. L'un des meilleurs paysagistes du pays est choisi : Eugène (Bu-lère) Bühler. Avec son frère, Denis, cet artiste a créé d'autres grands parcs comme celui de la Tête d'or à Lyon ou du Thabor à Rennes.
En 1860 ils présentent leur projet pour Béziers. Un Jardin Napoléon 3, sans lignes droites, mais avec une grande allée transversale.
Eugène Bühler se fait payer 1000 francs. Une belle somme pour l'époque ! Les travaux commencent quatre ans plus tard, et donnent du travail aux ouvriers agricoles pendant l'hiver.
Mais au fait, pourquoi ce jardin porte-t-il ce nom ? Plateau des " poètes ".
Tout d'abord, en hommage à un moine poète du moyen age, Maffre (Ar-min-go) Armengaud. La poésie est une tradition biterroise depuis les troubadours.
Et la tradition n'a jamais faibli. Le jardin est jalonné de nombreuses sculptures. Toutes représentent un poète du Languedoc. Toutes.... Sauf 2 : vous croiserez Jean Moulin natif de la ville, et ...Victor Hugo.
La plupart de ces oeuvres ont été réalisées par un grand sculpteur : Jean Antoine Injalbert. On lui doit notamment cette colossale fontaine du Titan.
Cet artiste né à Béziers en 1845 est fils d'un tailleur de pierre.
" Très jeune, il a été habitué à travailler la pierre avec son père ... particulièrement pour le cimetière vieux. On aimait la sculpture à Béziers. Et toute cette ambiance l'a beaucoup marqué. "
Nicole Riche, directrice du musée des Beaux-Arts de Béziers
et c'est par la suite qu'il a pu monter à Paris avec une bourse de la ville et apprendre le métier de sculpteur sur bois. Ensuite il est entré à l'école des Beaux Arts et a appris son métier de sculpteur sur bronze, sur pierre. "
Injalbert reçoit en 1874 le prix de Rome. Une distinction qui lui permet de passer cinq ans à la Villa Médicis et de lancer sa carrière.
Quelques années plus tard, en 1893, sa ville natale inaugure la fontaine du Titan.
" Il l'a conçue quand il était à Rome. Il avait conçu tout d'abord un personnage sur un globe terrestre et il a créé autour de ce personnage-là une fontaine baroque avec des animaux, des enfants ... Il y a des tonnes de marbre de Carrare qui sont arrivées. Il a fallu transporter tout cela et sculpter sur place. "
Jean-Antoine Injalbert a sculpté aussi la vasque du bassin de " l'Enfant aux Poissons ".
Une partie de ses oeuvres a également été léguée par sa veuve au musée Fayet dans la vieille ville. D'autres se trouvent à la villa Antonine, l'ancien atelier d'Injalbert. N'hésitez pas à visiter ces deux sites.
En vous promenant dans le parc, observez bien les arbres aussi. Une soixantaine d'essences, parmi lesquelles un orme de Sibérie, un thuya géant. Et même un séquoia, l'un des plus grands arbres du monde.Découvrons maintenant une autre sculpture, celle d'un personnage illustre de Béziers : Pierre Paul Riquet, le créateur du Canal du Midi.
Pour connaître les informations de guidage, appuyez sur la touche étoile.Sortez du parc en remontant vers le centre ville. Vous pourrez emprunter un passage souterrain ou traverser le rond point de la Légion d'Honneur. Continuez ensuite tout droit sur les allées Paul Riquet, jusqu'à la statue.
Retour haut de page