Béziers >

Hôtel de ville

Version mobile
English

Hôtel de ville

C'est ici le centre de la vieille ville.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur la place Gabriel Péri, devant l'Hôtel de Ville
C'est ici le centre de la vieille ville. Depuis les Romains jusqu'à aujourd'hui, cet emplacement a toujours servi à la gestion de la cité. Il y a eu le forum, puis la Maison Commune et aujourd'hui la mairie.
" A cet endroit, les Romains bâtissent leur forum, puisque c'est le point de convergence de toute cité romaine. Le capitole n'est pas loin. Les thermes ne sont pas loin.
Robert Cavalié, ancien secrétaire général de la ville et aujourd'hui historien local
La première maison communale s'est située plus à l'opposé de la tour d'aujourd'hui. L'essentiel de ce que l'on voit aujourd'hui c'est du 17 et 18ème siècle. Et notamment le beffroi. Lui est de 1750. On avait agrandi cour sur cour et l'architecte de l'époque avait imaginé de part et d'autres de ce beffroi deux ailes pour équilibrer la mairie. Ca ne s'est jamais fait. "
N'hésitez pas à entrer dans l'édifice, la visite des cours vaut le coup d'oeil.
L'hôtel de ville de Béziers a souvent été le théâtre des grands évènements. En 1790, les "gabelous", ces agents de la gabelle qui luttaient contre la contrebande du sel, avaient été pris à parti par la foule. Réfugiés dans la Tour de l'Horloge, ils se sont faits massacrer par les émeutiers. Leurs corps jetés par les fenêtres.
C'est aussi devant cet hôtel de ville qu'un certain Molière a assisté aux fêtes de (Ca-ri-ta-ttss) Caritats. Elles se tenaient au moment de l'Ascension. Des comédiens amateurs montraient des scènes de la vie quotidienne
Itv Cavalié" Molière a été témoin de cela. En tout cas, il a décidé de créer le Dépit Amoureux à Béziers. La première de ce spectacle a été donnée dans la salle du conseil municipal d'aujourd'hui. "
Et on peut encore lire dans la présentation originale de cette pièce de Molière : " Cette comédie fut créée à Béziers, ville lettrée "
Regardez maintenant sur votre gauche. La rue mène aux Halles. Construites à la fin du 19 ème siècle, elles sont conçues sur le modèle du pavillon Baltard de Paris.
A l'intérieur, une exposition retrace la légende du chameau de Béziers.
Un chameau ? Ici ?
Oui. Le St Patron de la ville, St Aphrodise serait arrivé ici depuis Jérusalem à dos de chameau. Les Romains le trouvaient trop gênant et l'ont décapité. Sa tête a été jetée dans un puits, sur la place St Cyr.
Et le chameau ?
On dit qu'il a été recueilli d'abord par une famille de potiers puis par la ville. L'animal avait même sa propre maison en guise d'étable. Après sa mort, il est devenu l'emblème de Béziers. Une immense machine en bois en forme de chameau a été construite en son honneur.
Donc avec deux bosses...
Et non. Etrangement, il a toujours été représenté comme un dromadaire. Une seule bosse. Aujourd'hui encore, vous pouvez voir le chameau de Béziers chaque année autour du 28 avril, pour la St Aphrodise, et à d'autres occasions festives.

Aux Halles, vous trouverez aussi les meilleurs produits de la région : fruits, légumes, coquillages... Et pour les gourmands, un bar à l'intérieur vous propose de cuire et déguster sur place la viande ou le poisson acheté dans ce marché couvert. Pratique, et très convivial.
Rejoignons maintenant l'Eglise de la Madeleine. Un des évènements des plus tragiques s'y est déroulé : le massacre de 1209
Pour connaître les informations de guidage, appuyez sur la touche étoile.Quittez la place Gabriel Péri en prenant à gauche vers les Halles. Prenez ensuite la rue du chapeau rouge jusqu'à la place de la Madeleine.
Retour haut de page