Béziers >

Eglise de la Madeleine

Version mobile
English

Eglise de la Madeleine

La date exacte de la construction de l'Eglise de la Madeleine reste un mystère.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur la place de la Madeleine devant l'Eglise.
La date exacte de la construction de l'Eglise de la Madeleine reste un mystère. Seule certitude : elle existait déjà au 11ème siècle, dans ce style roman, très sobre, avec trois travées, sans décor et un plafond de bois.
53 mètres de long et 24 mètres de large ! L'Eglise de la Madeleine est plus grande que la cathédrale. Un symbole fort, car face à la cathédrale de l'Evêque, le vicomte de Béziers avait lui aussi son église. Celle-ci. Les consuls venaient y prêter serment. Même le comte de Toulouse, suzerain des seigneurs de ces lieux venait ici et promettait assistance à son vassal. Une promesse qui n'a pas toujours été tenue...
En 1167, l'église de la Madeleine est le théâtre d'un premier drame : l'assassinat du vicomte de Béziers.
Raymond Ier (Trin-ca-vèle) Trencavel avait été l'un des premiers seigneurs en France à accorder une charte libérale à la bourgeoisie. Celle-ci pouvait gérer les affaires en toute indépendance, et avait un certain pouvoir. De retour de guerre, Trencavel doit punir un de ses hommes d'armes, accusé d'avoir sali l'honneur d'un chevalier pendant cette campagne.
" C'est peu de choses mais ça a tourmenté la population biterroise. "
Robert Cavalié, historien local à Béziers
" Ils ont dit au vicomte : il faut qu'il y ait une manifestation solennelle dans l'église communale pour que vous fassiez un peu amende honorable. Que s'est-il passé ? La population s'est jetée sur le vicomte. L'un plus excité que d'autres l'a poignardé. Et voilà donc comment le vicomte Trencavel a été assassiné par cette bourgeoisie. Du coup le pape a lancé l'excommunication sur toute la population biterroise ".
Au siècle suivant, Béziers va connaître un autre épisode sanglant, une fois encore à l'église de la Madeleine. C'est le massacre de 1209.
Le pape Innocent III avait confié à plusieurs hommes le soin de supprimer les hérétiques dans le sud de la France, les cathares. Ces chrétiens rejetaient les sacrements de l'Eglise de Rome.
L'un des légats du pape, Arnaud-Amaury, abbé de Cîteaux s'en prend à la cité la plus résistante. Ses habitants refusent de livrer les cathares. Le vicomte de Béziers tente de négocier avec les croisés. En vain.
" L'armée des croisés se met en marche et le 21 juillet, elle arrive en vue de Béziers et là où sont les arènes d'aujourd'hui ils dominent la ville. La ville a été investie d'un coup. Ca a été le sac total. Ils ont mis le feu à la cathédrale. Mais on ne sait pas s'ils ont mis le feu à la Madeleine. Ils ont pénétré dans la Madeleine ou s'était réfugiée la population. Et c'est là devant cette église que le fameux Arnaud Amaury aurait prononcé la parole célèbre : tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens. La croisade a commencé là, par un terrible massacre. Après elle a duré, 20, 30 ou 40 ans. "
C'est ce qu'on appelle la croisade des Albigeois.
A Béziers, pendant les travaux de rénovation de l'église en 1999, des milliers d'ossements ont été retrouvés sous l'église de la Madeleine. La rumeur populaire prétend que la moitié de la ville avait disparu ce jour là. Les historiens parlent de la mort de centaines d'habitants.
Découvrons maintenant l'autre édifice religieux important de Béziers : la cathédrale St Nazaire. L'endroit est idéal pour observer la région depuis les hauteurs de la ville.
Pour connaître les informations de guidage, appuyez sur la touche étoile.Quittez la place de la Madeleine et passez ensuite devant les Halles pour emprunter la rue Paul Riquet. A droite, prenez la rue Viennet et montez jusqu'à la cathédrale.
Retour haut de page