Béthune >

Le jardin public

Version mobile
English Néerlandais

Le jardin public

Ce jardin est planté sur les anciens marécages entourant le château fort de Béthune où Louis XIV, roi Soleil, aurait séjourné...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant les arabesques des grilles du jardin public.
Tout comme le kiosque à musique qu'on aperçoit au fond, elles sont inscrites à l'inventaire des monuments historiques depuis 1975.
Ce jardin est planté sur les anciens marécages entourant le château fort de Béthune où Louis XIV, roi Soleil, aurait séjourné.
Vous avez remarqué ? La statue juste devant le jet d'eau ? Ce moustachu est maître Nannink, chef de musique au 73ème R.I.de 1884 à 1912 "
Au début de la IIIème République, le 73ème régiment d'infanterie tient garnison à Béthune. En 1914, il combattra à Reims, à Verdun, dans l'Aisne et l'Oise avant d'être dissous après guerre puis récréé en septembre 39 à Dunkerque.
Traversons l'arboretum et allons nous asseoir sur les bancs devant le kiosque à musique. <
Charles Nanninck s'est sans doute produit plus d'une fois ici avec la fanfare du régiment dans ce drôle de petit kiosque en fonte et fer forgé. On dirait un parachute retenu par des lampadaires. Remarquez les coqs dorés qui retiennent les lanternes couronnées d'un château fort. >

<
Chez les Chtis, l'harmonie c'est sacré. Elle participe de la proverbiale tradition populaire du Nord, et puise profond ses racines dans la terre des corons.
Celle de Béthune compte plus de quatre vingt musiciens. Philippe Bourges la dirige depuis 10 ans.
Alors les harmonies se sont beaucoup développées au niveau du Nord et de l'Est. >Le départ de cela c'était les harmonies des mines où les mineurs apprenaient à jouer d'un instrument. Chaque puit de mine avait sa phalange musicale. La base s'est évidemment ouvert à tout le monde. Peut-être pas 7 à 77 ans. Je vais dire 10-12 ans jusque effectivement ça peut être 77 ans même plus.
Le kiosque c'est assez particulier puisque vous avez tous les sons qui partent à droite à gauche. On a tous les bruits de la rue, les bruits des enfants mais il y a aussi des animaux au niveau du kiosque, donc vous avez de temps en temps des coin-coin. Même si ce ne sont pas les musiciens qui les font.
MUSIQUE
Oui festif. ça dépend évidemment du répertoire qu'on y joue. Vous avez des choses très sérieuses notamment des oeuvres musicales classiques qui sont peut-être un petit peu moins festives, et puis après il y a tous les arrangements sur quelque musique que ce soit. Je pense à un morceau qu'on vient de jouer à notre concert de gala et au kiosque aussi, qui s'appelle fiesta. Ca veut tout dire. Vous avez vraiment de la musique latino surtout pour dire de mettre de l'ambiance.
MUSIQUE
Faudrait vraiment qu'il y ait un gros souci au niveau du kiosque pour qu'on n'y joue plus tous les étés
MUSIQUE
<>Bien. Changement de décor et d'ambiance. Direction la Confrérie des Charitables de Saint Eloi qui portent en terre les béthunois depuis plus de 800 ans.
Pour écouter les informations de guidage, appuyez sur la touche jaune. A bientôt.
Quittez le jardin public par les grilles sur votre gauche Vous êtes rue Buridan. Prenez à droite jusqu'à la place Foch. Empruntez à droite le boulevard Vauban jusqu'au rond point. A l'angle du bastion Saint Pry, dernier vestige des fortifications, empruntez la rue du même nom. En haut, traversez la rue d'Arras et prenez tout droit la rue des Charitables. Le siège de la confrérie est au numéro 51.
Retour haut de page