Quartier de la Cathédrale de Beauvais >

Cathédrale de Beauvais

Version mobile
English

Cathédrale de Beauvais

Les plus hautes voûtes gothiques du monde !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La cathédrale de Beauvais
On pourrait presque dire LES cathédrales.
En effet, il y a d'abord celle construite au 10ème siècle dans un style de tradition carolingienne. Quelques travées de la nef sont aujourd'hui encore debout. Tout le monde l'appelle " Notre Dame de la Basse OEuvre ". Si elle existe encore, c'est que la construction de l'actuelle cathédrale a connu plusieurs catastrophes empêchant de bâtir une nouvelle nef. Il faut dire que le projet est très ambitieux, à la hauteur de la toute-puissance des évêques comtes de Beauvais.
Au 13ème siècle d'abord, le choeur demande 50 années de travaux pour l'élever à 48 mètres 50 du sol sous voûte, la toiture étant encore plus élevée que cela. Ce sont les plus hautes voûtes gothiques au monde. Tellement hautes que 10 ans après la fin des travaux, une partie s'effondre. Les travaux reprennent mais sont interrompus par la guerre de 100 ans.
Au 16ème siècle, le chantier du transept commence. Et une fois encore, les chanoines font dans la démesure. Certains disent : " nous construirons une flèche si haute qu'une fois terminée, ceux qui la verront penseront que nous étions fous ". 6 ans après, le sommet de la flèche atteint 150 mètres. C'est la plus haute croix de la chrétienté. Mais en 1573, trois de ses étages s'effondrent alors que les fidèles viennent de quitter la cathédrale. Il faut reconstruire. Pour remplacer la flèche, une simple voûte en planche est installée au sommet de la croisée. Celle-ci existe encore de nos jours.
Sans une nouvelle nef, la cathédrale reste inachevée. La Révolution n'arrange rien : des statues sont détruites. Pendant la seconde guerre mondiale, trois-quarts des vitraux sont détruits.
Mais la cathédrale St Pierre de Beauvais n'est pas seulement un monument inachevé. Elle abrite deux horloges hors du commun situées l'une à côté de l'autre. La première, qui date du 14e siècle, est probablement la plus ancienne du monde. Elle carillonne, donne toujours l'heure et indique la position de la lune. L'autre horloge est astronomique et date de 1868. A certaines heures de la journée, ses 68 automates représentent la scène du jugement dernier.
N'hésitez pas à visiter la cathédrale en louant un audio guide. Ne manquez pas non plus le cloitre. Vous y verrez l'ancienne galerie qui permettait à l'évêque d'accéder directement à son palais devenu aujourd'hui le musée départemental de l'Oise.
Retour haut de page