Découverte de Beaune >

Porte Marie de Bourgogne

Version mobile
English

Porte Marie de Bourgogne

Elle a longtemps appartenu à la maison de négoce Calvet fondée à Bordeaux en 1818 et qui s'installe à Beaune 70 ans plus tard, pour le commerce des vins de Bourgogne.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant la porte Marie de Bourgogne, à l'extérieur des remparts, du côté de l'office du tourisme.
Cette énorme tour au milieu du boulevard date du XVIème siècle. Aujourd'hui propriété de la ville, elle a longtemps appartenu à la maison de négoce Calvet fondée à Bordeaux en 1818 et qui s'installe à Beaune 70 ans plus tard, pour le commerce des vins de Bourgogne.
Voix de curieux
Mais qu'est-ce exactement qu'une maison de négoce ?
C'est un commerçant qui achète le vin en fûts chez le vigneron, le met en bouteilles et le vend. Aujourd'hui, c'est un peu moins simple parce que de nombreux propriétaires récoltants vendent eux-mêmes leur production. On considère traditionnellement la maison Champy comme la plus ancienne puisqu'elle ouvre ses portes dans les années 1720.
Si vous vous fatiguez à faire du bon vin, il ne faut pas qu'ensuite, dans les boutiques, il soit mélangé avec du mauvais vin.
Jean-Philippe Lecat, ancien ministre de la culture et ancien député de Beaune, nous raconte l'histoire de la première appellation d'origine contrôlée.
Alors à Beaune, sous les ducs de Bourgogne, on marquait les tonneaux au fer rouge, avec une lettre B qui voulait dire Beaune. Il y avait des courtiers gourmets qui étaient des spécialistes, payés par l'association des propriétaires de vignes de Beaune qui était les seuls à autoriser l'application du B.
L'exploitation de la vigne dans la région remonte à l'époque gallo-romaine, mais elle se développe au Moyen-âge et acquiert une renommée internationale. Les vins de Bourgogne sont aussi célèbres pour leur saveur que pour leur diversité. Rien qu'autour de Beaune, le vignoble s'étend sur 500 hectares en 60 climats.
" climat ", un terme typiquement bourguignon.
Ce qu'on appelle un climat en Bourgogne, c'est ce que dans d'autres régions on appellerait un terroir.
Aubert de Villaine, co-gérant du domaine Romanée-Conti, est le président de l'association pour l'inscription des climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l'UNESCO.
C'est un mot qui est utilisé pour désigner une parcelle de vigne qui a été délimitée, quelques fois, depuis 800 ans ou 1000 ans, à laquelle a été donnée un nom qui n'est pas forcément relié au vin et cette parcelle a été mise en vigne, en général, par les moines aux XIème-XIIème siècles et n'a jamais cessé, depuis, de produire du vin.
Et, c'est ce qui fait toute la différence entre un Clos des Mouches et un Montée rouge pourtant issus de territoires géographiquement proches.
Le vin qui est produit là est à la fois le produit des conditions naturelles de cette parcelle mais aussi du travail des hommes sur cette parcelle depuis des siècles.
Et cela à partir de deux uniques cépages : le Chardonnay pour les vins blancs et le Pinot noir pour les rouges. La Bourgogne veut obtenir le classement à l'UNESCO de ce patrimoine unique.
Pour compléter votre visite, rendez-vous dans l'une des caves que cache le sous-sol beaunois.
C'est imperceptible pour le promeneur, mais le sous-sol est creusé de toutes parts de superbes caves voûtées où on fait vieillir le vin. N'hésitez pas à les visiter et à faire des dégustations au fil de votre parcours....
Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page