Beaujeu et le Beaujolais >

Villefranche sur Saône : la Cour des Fleurons

Version mobile
English

Villefranche sur Saône : la Cour des Fleurons

La Cour des Fleurons est typique Renaissance, en même temps représentative du style de transition entre les débuts de la Renaissance et la fin du gothique.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Villefranche sur Saône, devant le numéro 125 de la rue Corlin ...allez-y... il suffit d'appuyer sur le bouton visiteurs...
Vous voici dans la cour des Fleurons....
C'est Claude Gaspard, échevin de Villefranche et seigneur du Sou qui l'a faite aménager à la fin du 15e siècle.
Simone Vogelgesang, guide de l'office de tourisme nous accompagne...
C'est une cour qui est typique Renaissance, mais qui, en même temps, est représentative du style de transition entre les débuts de la Renaissance et la fin du gothique. Le gothique, et bien justement, c'est la décoration gothique qu'on n'arrive pas à abandonner. Et c'est ce qui donne ici le nom des Fleurons, parce que regardez cette façade :
à la base, elle est une façade Renaissance mais au-dessus du dernier étage on fait une décoration, c'est purement décoratif, ça n'a aucune utilité architecturale, vous avez deux arcs en accolade ornés de pinacles - vous savez ce genre de petits pignons, de petits clochers étroits - avec des crochets, une décoration de fleurs, de feuilles, etc...très végétal, tout ce qu'on appelle -on va sortir le lieu commun mais c'est vraiment ça- " la dentelle de pierre " du gothique finissant.

Il y a une douzaine de cours renaissance comme celle-ci à Villefranche, mais la cour des Fleurons a une particularité...
Cette cour-ci, si vous parlez architecture, c'est une espèce de prototype de tout ce que vous allez trouver pendant des siècles à Villefranche. C'est-à-dire que vous avez partout la même structure :
deux bâtiments parallèles, séparés par une cour, reliés par des loggias superposées, avec pour accéder aux différents étages, l'escalier à vis qui est dans une tour octogonale, elle-même coiffée par une tour de guet.
Alors pour vous y retrouver parmi les cours de Villefranche, voici un petit lexique architectural du style renaissance.
Commençons à la lettre C...comme colonnes.
Ici ce sont des colonnes torsadées, encore une spécificité, car elles ont déjà un air baroque, mais, d'une manière générale, qui dit cour Renaissance dit colonnes...
lettre F, comme fenêtres...
Vous avez ces très grandes fenêtres à meneaux, c'est-à-dire à croisillon de pierre, le meneau étant le montant vertical, le croisillon étant horizontal, le tout étant traditionnellement ce qu'on appelle une fenêtre à meneau. C'est aussi renaissance par la taille des fenêtres, parce que, vous rentrez, vous avez en face de vous l'escalier à vis, mais sur votre gauche au fond vous avez ce bâtiment qui a donné son nom à la cour et qui a de très grandes fenêtres, qui sont déjà des fenêtres de châteaux pratiquement, par leurs dimensions.
Puis vient le L, comme Loggia.
C'est un renfoncement en retrait de la façade, une sorte de galerie. Vous en voyez ici sur trois niveaux, elles relient les deux bâtiments.
M comme meneau donc...
Et P comme pierres...
C'est renaissance parce que c'est tout en pierres. On n'a plus du tout aucune construction de maison à colombage ou de maison à pans de bois.
Une dernière indication avant de vous laisser partir à la découverte des autres cours renaissance de la ville.... Sachez qu'à l'époque, ces espaces étaient encombrés par des arrière-boutiques... ce n'était donc qu'un lieu de passage.
Continuez votre visite en poussant la porte de la cour de la Coupe d'Or, de l'Hôtel Mignot de Bussy, ou de la maison Roland... La liste complète des cours, ainsi que des visites, vous sont proposées par l'office de tourisme, n'hésitez pas à vous y rendre !
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page