Beaujeu et le Beaujolais >

La Terrasse de Chiroubles

Version mobile
English

La Terrasse de Chiroubles

D'ici on domine l'ensemble du Beaujolais et presque la totalité des crus.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur la Terrasse de Chiroubles, devant la table d'orientation.
Appréciez la vue sur le vignoble...D'ici on domine l'ensemble du Beaujolais... et presque la totalité des crus...
Petit tour d'horizon :
En partant de la droite, le premier mamelon, c'est le Mont Brouilly... Sur ses coteaux : les vignes des cotes de Brouilly et de Brouilly...

En remontant vers la gauche: Regnié et son église remarquable à deux clochers. Elle a été construite suivant les plans de l'architecte de la basilique de Fourvière à Lyon. Pierre BOSSAN.
Ensuite, à peu près en face de nous , le Morgon et sa fameuse Côte du Py, réputée pour la qualité de ses sols et de son terroir.
Toujours un peu plus à gauche, le Chiroubles, le Fleurie, le Juliénas, Chénas, et Moulin à Vent...
A nos pieds, de nombreux villages...
En partant de la droite : Quincié, Lantigné, Vaurenard, et Lancié un peu plus loin...
Et puis si vous cherchez bien, vous verrez aussi de petites cabanes, des petites baraques au milieu des vignes. C'est une particularité du Beaujolais, on les appelle les " cadoles "
Roland Bleton de l'office de tourisme de Beaujeu :
Donc les cadoles ce sont des petites maisons de poupées, dans lesquelles les vignerons autrefois, avant que la voiture n'apparaisse, posaient leurs outils et puis mangeaient et couchaient éventuellement c'était pour éviter de rentrer chez eux.
Ce vignoble a été sauvé du phylloxéra par Victor Pulliat au 19e siècle.
Originaire de Chiroubles, c'est l'un des personnages clé du Beaujolais. A l'époque, le phylloxéra, ce puceron redoutable, dévorait les vignes. Il a alors préconisé de greffer du gamay sur un cépage américain pour régénérer la vigne...
C'est donc grâce à lui que vous pouvez apprécier cette vue magnifique...
Un paysage dont Roland Bleton est tombé amoureux... surtout à l'automne...
L'automne c'est la saison bénite. Il y a des couleurs formidables et puis il reste des raisins à manger, c'est ce qu'on appelle les " grisemottes " c'est ceux que mangent les grives et s'il en reste et bien c'est très agréable parce que ce sont des raisins un peu surmaturés, très sucrés et très très bons.
N'hésiter à aller vous balader. Le sentier des crus part justement d'ici, sur votre gauche dans le virage près du Chalet de la Terrasse. Prenez le temps de " billebauder ", comme on dit ici...
On peut évidemment suivre les chemins balisés, les routes balisées, mais il y a une façon de marcher qui s'appelle la billebaude, c'est un peu comme le font nos amis les chiens, ils partent la truffe au vent, la truffe en l'air, et c'est la balade en toute liberté sans trop se soucier ni de l'heure, ni des dénivelés, ni de ce qui se passe autour de soi, voilà c'est la billebaude, et pis surtout on peut finir dans une cave, c'est pas négligeable, on vend pas des betteraves et du blé chez nous, on peut agrémenter le parcours d'un petit verre de beaujolais, donc ça rend la balade très agréable, voilà c'est notre pays.
D'autant plus que tout au long du parcours, vous découvrirez aussi les petites histoires liées à chaque cru.... Des légendes savoureuses pour enrichir votre découverte du Beaujolais...
Et puis si vous êtes de passage ici en été, ne manquez pas les barbecues concerts organisés sur la Terrasse de Chiroubles.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page