Beaujeu et le Beaujolais >

Belleville

Version mobile
English

Belleville

Belleville, devant l'entrée du port, l'une des portes d'entrée du Beajolais

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Belleville, l'une des portes d'entrée du pays Beaujolais... devant vous le port, et bien sûr la Saône....
Une rivière qui a une importance considérable dans l'histoire de la ville.
Car c'est bien par les voies navigables que transitaient les marchandises...
Il faut imaginer la vie ici au 19ème siècle. Belleville est alors un haut carrefour du négoce : marchands et tonneliers vivent et travaillent chaque jour à proximité de cet axe essentiel à leur activité.
Le transport des voyageurs s'effectue également grâce à des bateaux à roues à aubes, comme le Parisien.
On faisait un peu tout sur la Saône, il y avait même un bateau lavoir....Pascal de Peretti nous en dit plus, il propose lui-même des balades nautiques.
Donc le bateau lavoir faisait des haltes à chaque port pour les gens des villages aux alentours. A chaque débarquement, ils pouvaient laver leur linge. Sur le bateau vous aviez plusieurs lavoirs et avec la mairie ils se mettaient d'accord pour rester un, voire deux jours, en fonction du nombre de gens intéressés, et les gens venaient laver leur linge.
Voyez ce pont en fer sur votre gauche, il est relativement récent, puisque jusqu'au milieu du 19e, on traversait la Saône par bac ou par passe cheval.
Vous distinguez également, toujours à votre gauche, la maison de la Saône, c'est en fait une ancienne station de pompage qui a fonctionné, jusque dans les années 1950...
C'était une station de pompage qui pompait l'eau de la Saône et qui la faisait remonter à trois km et demi au dessus de Belleville, donc jusqu'à la gare SNCF pour alimenter les machines à vapeur. Ca vous donne un exemple de la longueur des tuyaux et du dénivelé, puisque c'était en montant, donc déjà à l'époque ils étaient férus dans l'innovation.
Mais vivre à proximité de l'eau comporte aussi des risques...
Belleville retient dans son histoire des épisodes dévastateurs...
Les crues de novembre 1840 et de janvier 1955 ont marqué les esprits car toute la commune a été inondée.
Aujourd'hui, la Saône est avant tout un grand terrain de jeu, un lieu de loisirs et de détente, même pour les habitués de ses rives...
C'est qu'il y a beaucoup de gens locaux, qui sont nés en bord de Saône, qui connaissent, ou qui sont censés connaitre tous les coins, et pour qui, le fait d'avoir le plaisir de naviguer sur la Saône, leur fait revivre leur époque. Je donne des exemples concrets, notamment Mick Micheyl de Montmerle; c'était la seule à son époque à avoir une barque, donc elle permettait à ses copains, et ses copines de traverser (...), et quand on a fait une balade sur la Saône il y a quelques années, c'est comme si on lui décrochait la lune.
Sachez enfin que de ce côté de la rive, vous êtes dans le département du Rhône, mais il suffit de traverser la Saône pour arriver dans l'Ain, la rivière fait office de frontière naturelle entre les deux départements.
Profitez aussi de votre passage à Belleville, pour visiter l'Hôtel-Dieu et l'Eglise Notre-Dame, une église romane, édifiée par Humbert III, sire de Beaujeu. Un personnage qui est d'ailleurs à l'origine de la construction de la ville.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page