La Basilique Saint-Remi de Reims >

La Sainte-Ampoule

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien

La Sainte-Ampoule

Aux origines de la légende

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Sainte Ampoule.
Vous êtes dans l'abside près du tombeau de Saint-Remi.
C'est dans son cercueil que fût retrouvée la fameuse Sainte Ampoule, contenant l'huile miraculeuse ayant servi au baptême de Clovis.
Pourquoi dit-on " ampoule " ?
ça vient du latin " ampoula " signifiant petit récipient.
Et qu'est-ce qu'elle contenait ?
Elle est remplie du saint chrême, autrement dit un mélange d'huile et de parfum, destiné à l'onction.
Et on a retrouvé cette fiole à quelle époque ?
Au IXe siècle, lorsque l'église est agrandie et le tombeau refait. On procède à la translation du corps, on déplace la dépouille de St Remi.
C'est l'archevêque de Reims, Hincmar qui rapporte cette découverte, 350 ans après le baptême de Clovis. Il rédige aussi des textes racontant la vie de Saint Remi.
Marie-Odile Vesselle est guide à Reims.
Il va raconter qu'au baptême de Clovis, il y avait tellement de monde puisque Clovis aurait été baptisé avec 3000 soldats...au moment de baptiser Clovis, l'évêque St Remi n'avait pas le saint chrême, donc il fait une prière, l'évêque, et Dieu lui aurait envoyé une colombe qui tenait dans son bec l'ampoule de Saint chrême, celle qu'on a retrouvé dans le tombeau.
Hincmar s'est en fait inspiré du baptême du Christ, lors duquel le St Esprit descend sous la forme d'une colombe.
Pour lui, c'est la preuve que Dieu a élu la ville de Reims pour le sacre des rois de France.
Et il le fait savoir dans tout le royaume. Voici ce qu'il aurait dit à l'époque :
" Nous avons la fiole miraculeuse envoyée par Dieu et nous en possédons encore ".
Puis, un ancien archevêque de Reims devenu pape, dira que les rois devront être bénis à Reims, et le pape suivant qu'ils doivent être sacrés à Reims. Et le miracle de la Ste Ampoule sera reconnu.
A partir de là, 30 rois viendront se faire sacré à Reims, de Henri 1er en 1027 à Charles X en 1825, à l'exception de Louis VI le Gros et d'Henry IV.
Marie-Odile Vesselle.
Il y avait un reliquaire à l'époque quand la sainte ampoule partait d'ici, l'abbé de l'abbaye la prélevait dans le tombeau, il la mettait dans un reliquaire qu'il avait à son cou, il montait sur un cheval que le roi lui avait envoyé et, bien escorté, derrière tous les moines de l'abbaye st Remi et de St Nicaise, l'abbé amenait la sainte ampoule dans la cathédrale pour le sacre.
Elle est aujourd'hui conservée au Palais du Tau. Une sainte ampoule post-révolution car la fiole originale a été brisée Place Royale par les Révolutionnaires. Pour eux, c'était le symbole de la continuité monarchique.
Mais quelques gouttes de Saint chrême ont tout de même pu être récupérées et conservées. Elles sont aujourd'hui conservées à l'archevêché.
La légende continue !
Retour haut de page