La Basilique Saint-Remi de Reims >

L'histoire de la Basilique St Remi

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien

L'histoire de la Basilique St Remi

Reflet de la dévotion croissante envers Saint Remi

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La basilique St Remi.
Vous voici devant la façade sud de la basilique St Remi, l'entrée de l'édifice. Une façade flamboyante datant du 16e siècle.
Car auparavant, on entrait dans l'église par la façade ouest.
Ici, deux personnages importants vous accueillent : la Vierge et St Remi.
Leurs statues sont situées au centre de la porte.
Remi, c'est LE nom à retenir à Reims. Car sans lui, pas de sacres des rois de France !
Oui ! C'est lui qui a baptisé Clovis, le roi des Francs et scellé la destinée royale de la ville.
Pourquoi lui dédier une basilique ici ? Et non pas, près de la cathédrale ?
A sa mort en 533, on voulait l'enterrer dans ce quartier, où se trouvaient les nécropoles. Le cortège funéraire est donc passé par ici....la suite appartient à la légende, comme nous le raconte Marc Bouxin, le directeur des Musées historiques de Reims.
La légende dit que, arrivé sur l'emplacement où nous sommes, le cercueil s'est fait extrêmement lourd et les boeufs ne pouvaient absolument plus avancer, donc on en a déduit que Saint Remi marquait sa volonté d'être inhumé à cet endroit précis.
A cet endroit se trouvait une petite chapelle dédiée à saint Christophe. Ecoutons le père Jean-Marie Guerlain qui a officié dans cette basilique.
Rapidement il y a toute une dévotion qui est née autour de lui, il y a des gens qui sont venus en pèlerinage autour du tombeau, et puis ce pèlerinage, il a grandi, il n'y avait plus assez de place pour accueillir tous les pèlerins donc on a créé d'abord une petite église, puis une plus grande, etc....
Imaginez ce flux de pèlerins.. ! Remi est très populaire, on vient lui rendre hommage des quatre coins du diocèse et de la France entière.
Il faut donc gérer la foule !
Et cette mission est confiée à des moines. Une abbaye bénédictine est construite vers 790. L'église deviendra église abbatiale dédiée à Saint Remi. Car c'est ici que sont conservées les reliques de l'évêque. Sa dépouille fut transférée dans le tombeau à l'intérieur de l'édifice.
Et c'est justement lors de cette translation du corps de Saint Remi au 9e siècle que l'on fait une découverte exceptionnelle :
on retrouve dans son cercueil la Sainte Ampoule, le flacon contenant l'huile miraculeuse ayant servi à baptiser Clovis.
La dévotion envers Saint-Remi s'accroit encore ! Aux simples pèlerins se mêlent des rois carolingiens, comme Lothaire qui demandera même à être inhumé, ici.
A cette époque, autour de l'an 1000, l'église est reconstruite. La nef romane en est l'un des vestiges.
Puis, dans la seconde moitié du 12e siècle, cette nef se verra prolongée d'une façade et d'un choeur gothique.
En vous décalant à gauche, vous aurez un bon point de vue sur les différentes étapes de construction.
Il faudra attendre le 19e siècle pour que l'église St Remi obtienne le titre de basilique.
Retour haut de page