Barbizon, village des peintres >

Maison de Narcisse Diaz de la Pena

Version mobile
Espagnol

Maison de Narcisse Diaz de la Pena

Narcisse Diaz de la Pena, a vécu dans cette maison et, après lui, le photographe Eugène Cuvelier, un client de l'auberge Ganne qui a épousé Louise, l'une des filles de l'aubergiste, en 1859.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Narcisse Diaz de la Peña, a vécu dans cette maison et, après lui, le photographe Eugène Cuvelier, un client de l'auberge Ganne qui a épousé Louise, l'une des filles de l'aubergiste, en 1859, Corot étant son témoin. . Cuvelier était l'un d'entre eux et il a partagé avec ses amis peintres, Rousseau en particulier, les motifs (arbres, rochers, allées, rues de villages), mais aussi les lumières et les cadrages.
Pour en revenir à Diaz, Gassies, lui-même tout jeune peintre, raconte :
L'artiste avait dû, en effet, être amputé d'une jambe, à cause d'une morsure de serpent, mais cela ne l'empêchait pas de courir les bois.
[ ] Mais que dire de Diaz qui n'ait pas encore été dit, son esprit était étincelant comme sa peinture et ses saillies aussi colorées, c'était d'ailleurs un homme charmant, profondément bon, sa conversation était toujours intéressante et agréable, il n'avait jamais eu le défaut d'attacher une importance excessive à ce qu'il disait en parlant art et peinture. Il n'était pas du tout ce que nous appelions un peu irrévérencieusement un pontife, au contraire. >
Il a été l'un des peintres les plus créatifs de Barbizon, ayant eu des liens avec les paysagistes de la génération néoclassique, comme Corot, mais ayant accueilli avec générosité les futurs impressionnistes.
En face, au n? 21, une partie de l'hôtel des Pléïades occupe l'ancien atelier de Charles-François Daubigny. L'artiste, attiré par le plein air, a fait de nombreux séjours à Barbizon, avant de construire un bateau-atelier pour peindre sur la Seine et sur l'Oise. Il a été l'un des premiers à tenter de traduire l'éphémère, la mobilité du moment à l'aide de tons clairs et d'une touche rapide.
Dans cet hôtel restaurant réputé, se sont croisées des personnalités du monde artistique, littéraire, politique.
Voyons à présent, au n? 26, " La Flambée "
Retour haut de page