Barbizon, peintres et forêt >

Maison Atelier de Théodore Rousseau

Version mobile
Espagnol English Japonais

Maison Atelier de Théodore Rousseau

C'est ici que cet "enfant des forêts" réalise un grand nombre de ses chefs d'oeuvre.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Alfred Sensier, l'ami et biographe de Théodore Rousseau, décrit ainsi la modeste demeure où le grand artiste va vivre de 1847 à sa mort en 1867 : "Cette maisonnette retirée au fond d'un jardin de paysan, réduite à deux chambres basses et obscures et à une grange qu'il transforma en atelier.
C'est ici que cet " enfant des forêts ", comme il se nomme, réalise un grand nombre de ses chefs d'oeuvre. Sa vie et sa carrière de peintre se confondent avec la forêt de Fontainebleau. Il lui donne ses lettres de noblesse artistique, il se bat pour la protéger, comme nous le verrons plus tard.
Sa présence à Barbizon y attire d'innombrables artistes français et étrangers.
A la fin du siècle, la partie ancienne de la grange a été transformée en chapelle, puis agrandie vers 1950 pour devenir l'église de Barbizon. Quant au jardin de paysan, il est devenu la place du monument aux morts.
L'oeuvre d'Ernest Revillon, le buste d'un superbe gaulois, a été offerte à la commune en 1920, grâce à une souscription franco-américaine.
La maison-atelier de Rousseau, ancien musée municipal, est devenu, en 1995, l'annexe du musée Ganne. Elle conserve des souvenirs du grand peintre.
Retour haut de page