Barbizon, peintres et forêt >

Le rocher de l'éléphant

Version mobile
Espagnol English Japonais

Le rocher de l'éléphant

Cet éléphant est un très beau spécimen du bestiaire de la forêt de Fontainebleau, un véritable chef d'oeuvre de sculpture géologique

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Cet éléphant est un très beau spécimen du bestiaire de la forêt de Fontainebleau, un véritable chef d'oeuvre de sculpture géologique. De nombreux rochers de grès, disséminés dans le massif, ont ainsi été façonnés par la nature.
Pour Gassies :
L'un de ces rochers est un éléphant à la tête énorme dont la trompe se replie sur la poitrine... Quel cataclysme a enfanté cette nature étrange, quel bouleversement a entassé ces grès les uns sur les autres jusqu'à en faire des collines ?
Eh bien, l'histoire de la formation des rochers de grès de Fontainebleau commence il y a environ 35 millions d'années. A cette époque, un climat méditerranéen ou tropical règne sur le Bassin Parisien et une mer chaude, la mer Stampienne , recouvre sa surface. De grandes quantités de sable, apportées par les rivières, se déposent au fond de cette mer sur une épaisseur de 30 à 60m. Avec le refroidissement du climat, la mer se retire lentement. Lors de cet épisode de régression maritime, les grains de sable ont cristallisé pour former, à la surface des bancs de sable, de grandes dalles de grès, que l'on nomme " platières ".
Au fil du temps, l'érosion a effectué son lent travail de sape : le départ progressif du sable sur lesquelles reposent les platières a accéléré la fracturation de celles-ci, entraînant la formation et la chute de blocs de grès dont certains revêtent des formes surprenantes.
Malgré l'aspect extraordinaire de ce rocher, aucun peintre de Barbizon ne l'a représenté, alors que d'autres, moins évocateurs, ont été pris pour modèle.
Retour haut de page