Découverte de Bagnoles de l'Orne >

Eglise du Sacré Coeur

Version mobile
English

Eglise du Sacré Coeur

Comme la basilique qui porte le même nom sur la butte Montmartre, à Paris, elle est toute blanche. Mais la comparaison s'arrête ici.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Eglise du Sacré Coeur.
Comme la basilique qui porte le même nom sur la butte Montmartre, à Paris, elle est toute blanche. Mais la comparaison s'arrête ici.
Curé : Frères et soeurs, vous qui d'année en année venez vous faire soigner dans notre belle ville, vous qui durant votre séjour venez partager avec nous l'amour de Jésus, je fais appel à votre générosité. Des troncs sont à votre disposition près de l'autel. Nous avons besoin de votre soutien pour construire une nouvelle église, encore plus belle, encore plus grande...
Cet édifice, vous l'aurez compris, n'aurait sans doute jamais vu le jour sans les dons des curistes. C'est Olivier Michelin qui le construit, en 1934, en remplacement de la chapelle des " cent marches ", nommée ainsi en référence au double escalier qui y conduisait.
L'architecte opte pour le béton armé. Il privilégie le style art déco : simplicité et géométrie. Pour autant, Olivier Michelin ne se prive pas d'emprunter à d'autres courants. Ainsi, le porche est d'inspiration néo-mauresque. Un porche surmonté d'un clocher à colonnes et qui a cette particularité... de ne pas posséder de cloches. Pourquoi ? Peut-être que le budget est tout simplement trop serré au moment de la construction... Toujours est-il que le carillon que l'on entend aujourd'hui provient d'un enregistrement diffusé par haut-parleur.
N'hésitez pas à pénétrer dans l'église. Les 20 piliers de la nef ont la forme de troncs de palmiers. Ils sont ornés d'une couronne de roses en l'honneur de Sainte-Thérèse de Lisieux, que l'on représente souvent avec ces fleurs.
Vous pourrez y observer aussi les vitraux, réalisés par le maître-verrier Charles Lorin de Chartres. Habillés d'une guirlande de végétaux qui leur sert de pourtour, ces oeuvres font toutes référence au thème de l'eau : l'eau changée en vin à Cana, Jésus et la samaritaine au puits de Jacob, ou bien encore les miracles accomplis à Lourdes par le précieux liquide... Chacun des vitraux possède aussi en son centre un décor de gouttelettes d'eau stylisées.
Encore un mot  à propos des cartouches que vous apercevrez sous les vitraux. On y trouve le nom des donateurs. Le plus célèbre d'entre eux n'est autre que Ferdinand 1er, roi de Roumanie.
A présent, rendez-vous près du lac, devant le casino.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page