Avignon : visite autour du Palais des Papes >

Place St-Jean le Vieux

Version mobile
English

Place St-Jean le Vieux

Pendant les guerres de religion, la maison de la famille protestante Parpaille est détruite.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes Place Saint Jean le vieux , face à la tour, sur le trottoir d'en face
Sur notre droite, c'est la place Pie
Pendant les guerres de religion, les Catholiques détruisent la maison d'une famille protestante avignonnaise qui porte le nom de Parpaille . ? cet emplacement, une place voit le jour. Elle porte le nom du pape qui règne alors.
Pie 6 !... D'où la place Pie !
Depuis, la place accueille des marchés de plus en plus importants jusqu'aux halles couvertes d'aujourd'hui.
Observons maintenant la Tour Saint-Jean, en face de nous.
Elle date du 14 ème siècle. C'est le dernier vestige de la Commanderie des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, un ordre religieux et militaire qui se compose de membres de la noblesse qui font voeu de chasteté, d'obéissance et de pauvreté... Et qui faisaient du social avant l'heure...
Voix homme : Au sommet de la tour, il y a une cloche. Vous la voyez ?
Voix femme : Avant le 15e siècle, toutes les cloches de la Cité se répondent au rythme des différents offices. Ce sont les religieux qui ont alors le pouvoir du temps.
Voix homme : Mais il paraît que les cloches quittent peu à peu la religion pour devenir... " civiles " ?
Voix femme : C'est vrai. ? partir du 15 ème siècle, l'activité économique prend de plus en plus d'importance dans les villes. Des beffrois s'élèvent, et la ville aide à financer certains quartiers qui ne peuvent pas payer leur cloche. C'est le cas de celle-ci.
L'heure civile commence alors oe aussi- à guider les activités des citadins. La religion n'a plus le monopole du découpage du temps.
Et à propos de cloches, Rabelais, qui faisait ses études à Montpellier, avait baptisé Avignon : "l'île sonnante" et Frédéric Mistral " la sonneuse de joie ". Avignon et ses 100 clochers plaisait aux écrivains et aux poètes ! Et même Victor Hugo, qui aurait été inspiré pour son personnage de Quasimodo, par le " carillonneur fou " de l'église Saint Didier !
Tout en écoutant le commentaire, longez le trottoir sur votre gauche jusqu'à la place. Sous le premier platane, c'est la place de Jérusalem.
Les premières traces de la communauté juive en France remontent à un siècle après Jésus-Christ. Au fil de l'histoire, les rapports entre les rois de France et les juifs sont ambigus. Les monarques les acceptent dans le royaume. Mais si un différend survient, les juifs sont expulsés des villes et privés de leurs biens. Si une réconciliation s'ensuit, les juifs peuvent les réintégrer, moyennant finances...
? Avignon, Cité indépendante du royaume de France, les Papes accueillent la communauté juive, et la "protègent"...
Ici, le quartier juif s'appelle La Carrière. Il est d'abord installé sur les pentes du Rocher des Doms puis déplacé au 13ème siècle dans le quartier Saint Pierre où nous nous trouvons.
Regardez la synagogue qui fait l'angle
Elle est d'abord édifiée au 13ème siècle, puis rebâtie au 18ème. Détruite par un incendie, elle sera reconstruite au siècle dernier.
Savez-vous qu'au temps des Papes, le quartier Saint Pierre est fermé tous les soirs par trois portes cadenassées ?... Les juifs étaient-il " protégés " ou " enfermés " à la nuit tombée ?...
Retournez vous. De l'autre côté, vous voyez l'église Saint Pierre.
A l'inverse de Saint Didier, cette église est célèbre pour la lenteur de sa construction.
Rebâtie sur les souhaits du Cardinal Pierre des Prés au 14ème siècle, elle ne sera achevée qu'un siècle plus tard!
Faites le tour de l'église entourée de petites places. La façade gothique flamboyant de l'église, les grandes portes de bois sculpté style renaissance sont remarquables. N'hésitez pas à pénétrer à l'intérieur, et admirez les boiseries dorées qui ornent le choeur. Ici, sont conservées les reliques du bienheureux Pierre de Luxembourg, cardinal de la fin du 14 ème siècle, mort à 19 ans en odeur de sainteté.
Retour haut de page