Le Chemin de mémoire australien >

Protection souterraine

Version mobile
English

Protection souterraine

Cet abri en béton est situé sur la route utilisée comme principale voie d'accès vers le champ de bataille de Pozières.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Cet abri en béton, situé sur la route utilisée comme principale voie d'accès vers le champ de bataille de Pozières, a probablement servi de quartier général pour les bataillons australiens. Les Allemands connaissent l'importance de cette route. Ils la bombardent régulièrement. Les talus naturels le long de la route, dissimulent tous mouvements, et sont d'excellents endroits pour creuser des abris pour se protéger des bombardements. Les talus en sont truffés jusqu'à l'endroit où la tranchée Pozières (la ligne de front allemande) traverse la route, à la périphérie du village.
Il y a des abris partout sur le front occidental. Certains sont de simples trous creusés dans les parois des tranchées. D'autres, comme ceux creusés par les allemands dans les lignes OG (" Old German " qui traversent la tranchée Pozières au-delà du village), peuvent abriter beaucoup d'hommes. Parfois ils sont meublés et ils sont si profonds qu'on y entre par des escaliers. Quand c'est possible, les abris sont renforcés avec du béton.
La protection fournie par les abris dépend de leur profondeur et de leur résistance. Ceux des lignes OG sont capables de résister aux obus de gros calibres, tandis que les abris comme celui-ci peuvent résister à la plupart des obus. Mais tous les abris sont susceptibles de voir leur entrée s'effondrer sous les tirs d'obus. Et de simples trous creusés à la hâte dans des parois de tranchées sont facilement détruits, enterrant du même coup leurs occupants.
Pozières a reçu les plus effroyables et les plus longs bombardements de la guerre. Dégager les hommes enterrés dans les abris détruits devient une simple routine. L'air dans chaque abri empeste. La situation empire quand des bombardements au gaz sont lancés et ce malgré l'utilisation de rideaux de protection.
Retour haut de page