Le Chemin de mémoire australien >

Les Croix de Victoria

Version mobile
English

Les Croix de Victoria

Une jonction de tranchée, témoin des combats des plus intenses de Pozières

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
C'est à cet endroit que se trouve une intersection de tranchées qui a été témoin des combats parmi les plus intenses de Pozières. Après avoir contourné le village, la tranchée Pozières croise ici la route et rejoint les tranchées jumelles appelées OG (" Old German "), qui s'étirent vers la gauche du site du moulin. Une tranchée de communication relie les tranchées Pozières et " Munster Alley ". Cette dernière continue après les lignes OG en direction du terrain en surplomb sur la droite.
Le 23 juillet 1916, la 1ère Division australienne balaye la tranchée Pozières et s'empare du village. Les allemands parviennent seulement à maintenir leur position sur les jonctions des lignes OG avec les tranchées Pozières et Munster Alley, qui se trouvent à cet endroit. Le soldat John Leake, du 9ème bataillon, et le lieutenant Arthur Blackburn, du 10ème, ont tous deux reçus la Victoria Cross pour leurs tentatives d'en chasser les allemands. Leak neutralise un nid de mitrailleuse près de la tranchée Pozières, où on le retrouve en train d'essuyer tranquillement le sang de sa baïonnette avec son chapeau.
Lorsque les allemands reprennent le terrain perdu, Blackburn mène quatre attaques sous des tirs meurtriers pour le leur arracher à nouveau. Le lendemain matin, une contre-attaque allemande partie du secteur du moulin est complètement anéantie. Selon le sergent Harry Preston du 9ème bataillon :
Le sergent Harry Preston: L'ennemi s'approchait comme une nuée de fourmis sautant de trous d'obus en trous d'obus... Dans notre tranchée, chaque homme vidait chargeur après chargeur. Les hommes se poussaient les uns les autres depuis les parapets pour pouvoir leur tirer dessus. Les mitrailleuses provoquaient d'énormes pertes dans les rangs ennemis et les tirs d'artillerie perçaient d'immenses brèches dans leurs vagues d'assaut.
Pendant les deux semaines qui suivent, ici-même, de spectaculaires combats à la grenade font rage. Le 26 juillet, l'un d'entre eux, après l'attaque britannique sur Munster Alley, dura même 13 heures ! Au total, les australiens et les britanniques lancent 15 000 grenades, mais gagnent peu de terrain. La ligne entre ici et le moulin ne sera reprise qu'au début du mois d'août.
Trois Victoria Cross supplémentaires sont décernées, toutes à titre posthume et pour des actions menées non loin d'ici : au sergent Claude Castleton, de la 5ème compagnie de mitrailleuses, tué le 29 juillet près de Pozières alors qu'il porte secours à des blessés ; au soldat William Short, du 8ème Green Howards qui, le 5 août, continue de lancer des grenades le long de Munster Alley en dépit de ses graves blessures ; et enfin au caporal Leo Clarke du 2ème bataillon East Ontario qui, bien au-delà des lignes OG, le 9 septembre, après la relève des australiens par les canadiens, contient presqu'à lui seul une contre-attaque allemande alors même qu'il est grièvement blessé.
Retour haut de page