Le Chemin de mémoire australien >

Le tournant de la mort

Version mobile
English

Le tournant de la mort

Le poste avancé de secours australien, un site dangereux

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le nom de " Casualty Corner " (littéralement " le coin des blessés ") est attribué à ce carrefour en creux pour deux raisons : il est situé à un emplacement très dangereux et, du côté de Pozières, les talus abritent un poste de secours avancé. Les brancardiers australiens ramènent ainsi les blessés de Pozières, jusqu'à ce poste de secours, puis d'autres les emmenaient vers les ambulances hippomobiles dans la vallée appelée " saucisse " (Sausage Valley).
Au mois d'août 1916, alors que l'avancée australienne s'approche de la ferme du Mouquet, la distance sur laquelle les blessés doivent être transportés augmente considérablement, ce qui nécessite davantage de brancardiers. De ce fait, d'autres ambulances hippomobiles doivent être amenées sur cette position pour évacuer les blessés vers la vallée " saucisse ", située en contrebas de la D20, direction d'Albert.
Ce n'est pas uniquement la présence du poste de secours avancé qui rend ce site très animé. C'est également un carrefour où se croisent les troupes qui vont et viennent des champs de batailles de Pozières. En arrivant d'Albert par la vallée " Saucisse ", ils tournent à gauche ici, sur le chemin qui passe devant Chalk Pit en direction de Pozières. Progressivement, les australiens s'emparent d'un territoire de plus en plus vaste. Ainsi, pour rejoindre l'autre côté du village, les nouveaux arrivants peuvent désormais emprunter ce carrefour, puis tourner à gauche 700 mètres plus loin. Tout cela fait de Casualty Corner un point très encombré aux abords du champ de bataille, mais néanmoins incontournable. C'est pourquoi, il est d'une importance tactique primordiale. Les allemands le savent bien. D'ailleurs, ils le bombardent souvent, y compris avec des gaz.
Le 22 juillet, juste avant l'assaut australien sur Pozières, Casualty Corner est un endroit tellement dangereux que l'historien officiel australien, Charles Bean écrit :
Charles Bean: Pour le traverser, il fallait que chaque homme se mette à courir, un à la fois; ceux qui étaient touchés devaient quitter l'endroit en rampant du mieux qu'ils pouvaient, leurs camarades ayant à ce moment-là une mission capitale - atteindre leurs positions d'assaut.
Personne ne traîne ici.
La vallée " Saucisse " (la Sausage Valley) est très animée, mais moins dangereuse car le front s'est déplacé au moment des combats de Pozières. Certains disent qu'elle tient son nom d'un ballon d'observation allemand, appelé également " saucisse ". D'autres disent que sur une carte elle a la forme d'une saucisse. Les bataillons de réserve australiens sont massés à l'avant de cette vallée. Les batteries d'artillerie australiennes et britanniques s'y installent également, tandis que les troupes et les véhicules la montent et la descendent sans arrêt.
Retour haut de page