Le Chemin de mémoire australien >

George Butterworth

Version mobile
English

George Butterworth

Un mémorial dédié au compositeur britannique George Butterworth

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Ce mémorial rend hommage au compositeur britannique George Sainton Kaye Butterworth, qui a été tué près d'ici. Né à Londres dans le quartier de Paddington, le 12 juillet 1885, Butterworth étudie à Eton où son talent pour la musique s'est rapidement révélé, puis à Trinity College, à Oxford, où il devient le Président du club de musique de l'université. Au cours des deux années suivantes, il est professeur de musique et poursuit ses études à la Royal College of Music, la prestigieuse école supérieure de musique de Londres. Peu après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Butterworth rejoint la Duke of Cornwall's Light Infantry (infanterie légère du Duc de Cornwall) avant d'être affecté au 13ème bataillon du Durham Light Infantry (infanterie légère de Durham) avec le grade de lieutenant.
A Pozières, les Durhams sont engagés dans les combats féroces de Munster Alley. Vue depuis le site du mémorial, Munster Alley débute au niveau des lignes OG (qui traversent les champs derrière le mémorial, en direction du site du moulin situé à gauche) et s'étire en diagonale vers le terrain surélevé sur la droite. Le 27 juillet 1916, Butterworth est légèrement blessé alors qu'il est à la tête de sa compagnie qui creuse des tranchées de l'autre côté de Munster Alley.
Cette tranchée prend le nom de Butterworth, en hommage à cet homme qui reçoit la médaille militaire pour ses qualités de commandement. Il décède cependant avant de la recevoir...Menant l'attaque du 4 août sur Munster Alley, à la droite des australiens, après des heures de combats à la grenade, les Durhams ne tiennent plus qu'une petite portion de la tranchée. La compagnie de Butterworth arrive en renfort depuis la tranchée Butterworth mais elle est repoussée par un bombardement britannique mal ajusté. Elle essaie de nouveau quelques heures plus tard, et atteint finalement Munster Alley où Butterworth est mortellement blessé à la tête par un tireur d'élite. Il est enterré à la hâte et son corps, comme ceux de tant d'autres tués à Pozières, est perdu lors des violents bombardements. Leurs dépouilles sont encore régulièrement retrouvées.
Butterworth est surtout connu pour son idylle orchestral "The Banks of Green Willow" et son cycle de chants pour "A Shropshire Lad" écrit par A.E. Houseman. Son nom, Kaye-Butterworth, est commémoré sur le mémorial franco-britannique de Thiepval. Son commandant de brigade l'a décrit comme " un musicien brillant en temps de paix et un aussi brillant soldat en période de trouble ".
Retour haut de page