Aubechies >

La domus romana

Version mobile
English Néerlandais

La domus romana

Au beau milieu du village, une domus romaine...construite à la romaine avec des pierres romaines.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La domus romana
Non vous ne rêvez pas ! En plein Aubechies, c'est bien une demeure romaine que vous avez sous les yeux.
C'est le rêve de mon mari. De Léonce Demarez (Jenny Deltenre) Qui était archéologue amateur. Et alors après chaque chantier de fouille, il récoltait les pierres et un jour il est rentré à Queuvaucamps où nous habitions et il m'a dit " j'ai acheté un terrain, tu viens le voir ". Je lui ai dit " Mais alors qu'est-ce qu'on va faire ". " Hé ben je vais faire une maison romaine. Rien que ça."
Plus exactement encore une domus romana, l'un des trois principaux types d'habitat romain. Claude Demarez, le fils de Léonce et Jenny, directeur de l'archéosite-musée d'Aubechies-Beloeil :
On a en effet trois types d'habitat en période romaine. Généralement on a l'insula qui est une habitation à étage qu'on retrouve principalement dans les villes. Nous avons la villa qui est l'ancêtre de la grosse ferme. Et donc la domus qui est une habitation, je vais dire, assez aisée. Ça pouvait être un artisan. Mais quelqu'un déjà d'un certain standing effectivement.
Edifiée de 1972 à 1977 sur les plans d'une domus découverte en Bretagne et reconstruite à Gordes, en Provence, la domus de Léonce Demarez est constituée à 70% de pierres " réellement " romaines et a été construite avec les techniques de l'époque :
On a refait le mortier romain qui se compose de briques pilées, de chaux et de sable. Et quand vous faites l'extérieur de la maison vous avez un lit de moellons, accompagné d'un lit de parpaing donc de briques pour pouvoir relier l'ensemble des murs.
Voilà pour l'extérieur. Superbe, avec sa rotonde et son solarium. Mais Léonce ne s'est pas arrêté là. Il a poussé le souci de la reconstitution jusqu'à recréer un hypocauste :
C'était le chauffage central de l'époque romaine. Par le sol ! Ah il a fait une baignoire avec le chauffage donc sous hypocauste alors qu'elle ne fait que 600 litres !
Autant dire une piscine !
Mais je vais dire que les petits-enfants aimaient bien patauger dans la baignoire.
Car si elle a servi longtemps de petit musée pour abriter les découvertes de campagne de fouilles régionales, la domus de Léonce et Jenny a toujours été avant tout un lieu de vie. Vivre en plein tournaisis dans une demeure du 2ème siècle après Jésus-Christ, voilà qui n'est décidément pas courant !
On n'est pas courant.
Retour haut de page