Aubechies >

L'archéosite

Version mobile
English Néerlandais

L'archéosite

Des premiers agriculteurs aux gallo-romains, une plongée en 3D dans plus de 5000 ans de civilisation

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'archéosite
Plus grand site de reconstitution archéologique de Belgique, l'archéosite d'Aubechies-Beloeil est inséparable de la figure de son créateur, Léonce Demarez. Ce professeur d'horticulture et de céramique attrape le virus de la fouille en 1959. Il multiplie les découvertes : une nécropole de plus de 600 tombes à proximité de l'ancienne voie romaine, un sanctuaire celto-romain à Blicquy, les fameuses barques gallo-romaines de Pommeroeul... Et la passion ne le lâche plus :
C'était un hobby qui passait au dessus de tout ( Jenny Deltenre, l'épouse de Léonce Demarez, disparu en 2006). Il fonçait tête baissée. Dans la vie il faut foncer ou autrement on ne réalise pas ses rêves. Et il fallait suivre ! Hein ! Il fallait suivre !
Dans les années 80, un agriculteur le suit dans son ambitieux projet de reconstruction expérimentale des habitats du passé. Avec ses engins agricoles et peu de moyens, se souvient Claude, le fils de Léonce et actuel directeur de l'archéosite.
Au départ on a commencé avec 1000 euros en poche. Ça nous a permis d'assainir un petit peu le terrain. D'abattre les premiers arbres pour pouvoir construire les premières habitations néo et protohistoriques qui ont un coût relativement moins élevé que les habitations romaines telles que la villa, où là bien sûr on est dans des coûts qui sont beaucoup plus lourds à supporter.
L'archéosite est né. Un vrai voyage dans le temps à travers une quinzaine de bâtiments. Une plongée en 3D au coeur du passé. Plus de 5000 ans d'histoire depuis le néolithique ancien jusqu'aux gallo-romains en passant par l'âge du bronze et du fer.
Ce sont des habitats où on peut pénétrer. On rentre dans la maison qu'elle soit romaine qu'elle soit gauloise. Vous trouvez tout le mobilier, tout le confort. Il ne manque bien entendu que l'habitant du lieu. Mais son habitat est bien entretenu. Le four à pain le dimanche est encore chaud. Certains artisans se produisent également le dimanche et font revivre tous ces artisanats antiques.
En plus d'être un site de reconstitution à ciel ouvert où des démonstrations d'artisanat ancien sont présentées aux visiteurs, l' archéosite depuis avril 2013, abrite un espace muséal axé sur les cultes et croyances antiques.
Vous retrouvez des pièces archéologiques qui datent peut-être de plus de 2000 ans et qui vont se retrouver dans un bâtiment qui est une copie conforme d'un bâtiment qui existait à l'époque de ces pièces archéologiques.
Une façon originale de rendre à César ce qui est à César.
Retour haut de page