Pays d'Aubagne et de l'Etoile >

Belcodène

Version mobile
English

Belcodène

Au coeur d'un massif forestier de chênes et de pins, le village de Belcodène, du haut de ses 425m d'altitude, offre une vue panoramique exceptionnelle sur la vallée et collines alentours.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Belcodène - Place de l'Ensoleiado
Le village porte bien son nom. Belcodène vient du provençal Brecouedo...qui désigne une géographie escarpée et élevée. Le village est en effet situé sur un plateau escarpé. Mais cela n'a pas toujours été le cas!
Il y a des millions d'années, ce n'était qu'un grand lac. C'est durant l'ère tertiaire, il y a 45 millions d'années, que collines et plateaux se forment, et que Belcodène sort des eaux!
Entre 400 et 125 avant Jésus Christ, le territoire est occupé par les Salyens. Comme elle ne s'entend pas avec les phocéens de Massalia, la tribu construit des défenses pour se protéger des attaques massaliotes. Deux oppida sont édifiées, on peut encore les apercevoir aujourd'hui, à Belcodène.
A l'époque romaine, le village se situe entre deux provinces, délimitées par deux stèles en pierre. Elles présentent les inscriptions Fines Aqvens, limite d'Aix, et Fines Arelat, limite d'Arles.
Ces deux stèles ont connu quelques péripéties au 19e siècle. Deux antiquaires, les frères Bosq, étudient ces pierres. Non contents de les observer, ils décident de les prendre et de les installer...dans leur jardin!! Quelques années plus tard, ils vendent les 2 stèles à un collectionneur marseillais qui désire enrichir son musée. Mais les pierres pèsent très lourd! Le collectionneur décide alors de les scier en deux pour mieux les transporter. Les stèles sont aujourd'hui stockées à Marseille au Musée Borely.
Au 19e siècle, Belcodène ne compte que 210 habitants. D'après le maire, Patrick Pin, à l'époque, tous travaillent la terre... et le charbon.
Ce sont des paysans, moitié paysans moitié mineurs. Y avait de la vigne, y avait des céréales. Quand on s'est rendu compte qu'avec simplement des revenus d'agriculteurs, c'était pas suffisant, l'opportunité de travailler dans la mine a été importante et donc ils se sont recentrés sur ces deux activités en même temps.
Le village, du haut de ses 425m d'altitude, offre une vue exceptionnelle sur la vallée, les collines alentours, et le massif forestier environnant. Un décor vert, de pins et de chênes, que la commune s'efforce de préserver.
Depuis la place de l'Ensoleiado, vous pouvez profiter du calme qui règne à Belcodène, près de la jolie fontaine, et des petites maisons de village. Mais ce n'est pas toujours aussi calme!
A l'époque où il y avait des éleveurs, pour le lundi de Pâques, c'était le départ en estive donc tous les villages se réunissaient à ce qu'on appelle l'Hermitage, c'est l'ancienne chapelle et l'ancien cimetière, ils mangeaient tous la côtelette ensemble puis les hommes partaient avec les troupeaux. Nous on a remis ça à l'ordre du jour depuis une quinzaine d'années et le lundi de Pâques, tout le village se réunit pour manger la côtelette. Un pique-nique géant organisé par la municipalité, chacun porte sa viande et le comité communal des feux de forêt met la braise à disposition et surveille l'ensemble de la manifestation.
Un grand pique-nique au coeur de ce joli village provençal, vivement le lundi de Pâques!
Retour haut de page