Pays d'Aubagne et de l'Etoile

Version mobile
English
  • Aubagne - Maison natale de Pagnol

    1. Aubagne - Mai...

  • Aubagne - Garlaban - Cité de l'Art Santonnier Thérèse Neveu

    2. Aubagne - Gar...

  • Aubagne - Place de Guin

    3. Aubagne - Pla...

  • Roquevaire

    4. Roquevaire

  • Auriol

    5. Auriol

  • Saint Zacharie

    6. Saint Zachari...

  • Cuges les Pins

    7. Cuges les Pin...

  • La Destrousse - l'Eglise primitive

    8. La Destrousse...

  • La Bouilladisse - Hameau des Boyers

    9. La Bouilladis...

  • Peypin

    10. Peypin

  • Cadolive - l'Hôtel de Ville

    11. Cadolive - l...

  • Saint Savournin

    12. Saint Savour...

  • Belcodène

    13. Belcodène

  • La Penne sur Huveaune

    14. La Penne sur...

x

L'histoire de la Provence se raconte dans les villages

Des massifs de l'Etoile et de Garlaban à la Sainte Baume, de la ville d'Aubagne aux petits villages de la vallée de Valdonne, vous êtes au coeur de la Provence typique. Les cigales, l'accent chantant, le soleil, les santons et Marcel Pagnol. Mais derrière la carte postale, se cache une riche et parfois méconnue histoire...

Perchés à flanc de colline, ou nichés au coeur de la vallée, les villages du Pays d'Aubagne et de l'Etoile ont tous une histoire à raconter. Celle d'un nom, à la Destrousse, où jadis les voyageurs se faisaient détrousser   . L'histoire

Insolite

Le premier grand santonnier d'Aubagne était une santonnière. Dans les années 1920, Thérèse Neveu a été la première à créer un atelier uniquement consacré à la fabrication ces petites figurines de la crèche provençale.   
d'un homme, le comte Armand, chef d'entreprise au 19ème siècle, qui a contribué à l'essor économique d'un territoire longtemps tourné vers les activités agricoles   . Car sous ces terres où poussent pins, vignes et oliviers, il y a du lignite. Un charbon de moins bonne qualité que la houille, mais suffisamment riche pour alimenter l'industrie galopante de Marseille. Durant plusieurs siècles, ce petit bout de Provence a vécu dans les mines. De longues années durant lesquelles la vie sortait du fond des puits pour animer les villages de la vallée. De Saint Savournin à La Bouilladisse, de Belcodène à Peypin, on était mineurs de père en fils  . Après une forte activité durant la seconde guerre mondiale, l'industrie du charbon s'est ralentie pour s'éteindre en 2003 avec la fermeture du dernier puits. Si la vie aujourd'hui a bien changé, l'histoire ne s'oublie pas sur ce territoire riche de paysages typiquement provençaux. Il n' y pas plus de charbon, mais le soleil et les cigales sont toujours là !
Et autour de la ville natale de Marcel Pagnol  , on sait toujours raconter les histoires.

[ Accès à la carte Accès à la carte ]

Rencontre avec...

Rémy Marcengo a travaillé plus de 30 ans dans le charbon. Une vie de mineur qui commence à l'âge de 14 ans, et un amour du métier qui ne l'a jamais quitté.   
Version mobile
English
Retour haut de page

Site partenaire HotelHotel.com Aubagne