Petit train d'Artouste >

Pic du Midi d'Ossau

Version mobile
Espagnol English

Pic du Midi d'Ossau

C'est un sommet de légende. Rencontre avec le pic du midi d'Ossau.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Promenons notre regard sur les sommets qui nous entourent. Ils sont impressionnants, n'est-ce pas ? Et pourtant, le pic le plus emblématique de la vallée, nous l'avons admiré lors de notre ascension dans la télécabine. Fermons les yeux et visualisons sa majestueuse silhouette, qui par temps clair, émerge de la ligne de crête. C'est le pic du midi d'Ossau.
Son sommet culmine à 2884m. De nombreuses légendes circulent autour du fait qu'on le surnomme Jean-Pierre.Parce que c'est un géant de pierre ? Hum...Pas tout à fait, mais presque ! Le conteur régional Jean-Claude Coudouy évoque l'histoire d'un allemand et d'un autrichien. En 1911, ils annoncent à Jean-Pierre Bergès, le patron du restaurant du Pic du Midi :
On veut faire la face Nord. Alors, il y a eu un sourire de quelques uns dans la salle ... La face Nord n'avait jamais été faite ! C'est celle qu'on voit depuis Pau et qui s'affiche avec arrogance.
Le lendemain, au pied du pic, nos deux alpinistes montrent à un berger le chemin qu'ils comptent emprunter :
- Ah ! Vous allez passer par la raillère ?
- La raillère, mais qu'est ce que c'est ça ? disent les deux jeunes allemands autrichiens.
- La raillère, c'est un éboulis de pierre. Et comme il voyait que les deux ne comprenaient pas, il dit : " un éboulis de pierre un champ de pierre. "
- Ah ! Jean-Pierre ! Jean-Pierre !
Et alors, ils l'ont finalement réussi cette ascension ?
Et le lendemain, au bonheur de tout le monde, ils ont gravi le pic. Il était vaincu, la face Nord vaincue. Ils arrivent dans le restaurant du pic du midi et ils tombent sur justement... Jean-Pierre Bergèsse, le patron de ce restaurant et ils disent. Jean-pierre. Nous avons vaincu Jean-Pierre !
Retour haut de page