Arles : rendez-vous au coeur de la Cité Romaine >

Thermes de Constantin

Version mobile
English

Thermes de Constantin

À l'apogée de la période romaine, 3 établissements thermaux équipent la ville.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes sur les quais du Rhône
Positionnez-vous en haut des marches qui descendent vers la placette devant les thermes.
Regardez le Rhône et plus particulièrement à droite, le coude que forme le fleuve ....
? cet endroit, à l'époque romaine, un solide pont de bateaux franchit le fleuve. Un port important occupe les 2 rives. Il accueille les bateaux de haute mer mais aussi de lourdes barques fluviales.
Écoutons le poète romain Ausone :
" Arles, ville double, ouvre tes ports si aimablement hospitaliers : Arles, Rome des Gaules .... d'un pont de bateaux tu formes d'une rive à l'autre une large route ... par le Rhône tu reçois les marchandises de tout le monde romain .... "
Tournons maintenant le dos au fleuve et intéressons-nous aux Thermes, devant vous ...
? l'apogée de la période romaine, 3 établissements thermaux équipent la ville, seuls subsistent les vestiges des Thermes de Constantin créé au début du 4ème siècle.
L'empereur Constantin le Grand, c'est le premier empereur qui reconnaît la religion chrétienne. Il se fait baptiser juste avant sa mort survenue en 337.
les ruines visibles aujourd'hui ne constituent que la partie nord de l'ensemble.
Nous sommes dans les jardins des thermes, Flavie parle à Lucius, son fiancé...
Flavie
Alors... raconte-moi ton labeur aux thermes...
Lucius :
Je commande une équipe d'esclaves qui fait brûler des fagots toute la journée pour chauffer l'eau sous la piscine du " Caldarium " la chaleur est insupportable...
Flavie (faussement compatissante) :
Mon pauvre Lucius ... (curieuse et mutine) mais dis- moi ! comment ça se passe chez les hommes ... ?
Lucius :
on étale de l'huile sur tout le corps des hommes, une jolie esclave vient les frotter au " Tepidarium ", dans la salle tiède ....
Flavie :
Comment ?
Lucius :
Non, UN esclave ... ensuite ils passent dans le " Caldarium ", là, il y a une forte chaleur, très humide ... avant le massage... par UN esclave...
Flavie (boudeuse) :
Mouais ..
Lucius :
Ecoute plutôt la suite...!! Juste après le massage c'est le plongeon immédiat ... tu sais où ? Au " Frigidarium " dans un bain d'eau froide ...
Un peu comme les finlandais et leurs saunas...
Intéressons nous maintenant au Grand Prieuré de Malte sur notre gauche.
Il abrite aujourd'hui le Musée Réattu . Laissons la parole à Madame Moutachar la Conservatrice du Musée : " l'actuel Musée Réattu es, installé dans l'ancien Grand Prieuré de l'Ordre de Malte qui a été bâti par cet ordre militaire mais un ordre Donc a été bâti à la fin du 15ème, c'est donc un édifice Renaissance "
Le peintre Jacques Réattu avait ici son atelier au début du 19ème siècle. Picasso qui aimait Arles fit un don au Musée ...
Retour haut de page