Angers : découverte du patrimoine de la ville >

Musée Lurçat

Version mobile
English

Musée Lurçat

Hôpital jusqu'en 1865, la salle des malades devient musée archéologique.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vous vous trouvez devant l'ancien hôpital Saint Jean qui accueille une partie des collections du Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine.
Au XIIème siècle, le quartier de la Doutre en perpétuelle extension, s'articule autour de 2 pôles créés par Foulques Nerra, l'Abbaye St Nicolas et l'Abbaye du Ronceray.
Voix 1 : Angers, à cette époque ne dispose pas d'un lieu d'accueil capable de recevoir les nombreux indigents et malades. Étienne de Marcay, le Sénéchal d'Anjou en réfère au comte Henri II, également roi d'Angleterre...
Voix 2 : Mais nous sommes en France ! Pourquoi le roi d'Angleterre ?
Voix 1 : c'est une longue histoire ! Un descendant de Foulques Nerra, Geoffroy Plantagenêt, comte d'Anjou épouse la fille du roi d'Angleterre. De ce mariage naît Henri II Plantagenêt, également comte d'Anjou mais aussi sacré roi d'Angleterre en 1154.
Voix 2 : Ah c'est plus clair . Et l'hôpital ?
Voix 1 : Étienne de Marçay conduit les travaux. Le roi est très affligé par l'assassinat de son ami Thomas Beckett, crime auquel, entre nous, il n'est peut être pas tout à fait étranger ...
Rongé par le remord, le roi redouble les dons à l'église et crée St Jean, l'un des plus anciens Hôpital Civil visible en France.
Voix 2 : J'ai remarqué au dessus du Cloître, à gauche, un magnifique bâtiment. De quoi s'agit il ?
Voix 1 : Il s'agit des greniers St Jean. Cette halle aux vivres comporte 2 niveaux ou s'entassaient céréales, denrées périssables et vins ...
Voix 2 : du vin ?
Voix 1 : Eh oui, Henri 2 assure très vite le sort matériel de l'hôpital en lui attribuant l'écluse du pont de la treille, différentes rentes et bénéfices, de nombreuses vignes, des ardoisières...
A ce propos, nous avons le grand maître des sacs à vin en ligne
Bonjour Monsieur Aguila, vous êtes le Grand Maître de la Confrérie des Sac à Vin. vous pouvez nous en dire un petit peu plus sur cette confrérie des Sacs à Vin ?
alors... .la Confrérie des Chevaliers des Sac à Vin a été créée
en 1904 et donc se trouve à l'heure actuelle la plus ancienne confrérie vineuse de France ...
Si vous voulez en savoir plus sur le Vin d'Anjou, appuyez sur la touche étoile.
avant même les confréries de Bourgogne ou de ...
- tout à fait ! tout à fait, celle de Bourgogne et du Bordelais ont été créée souvent après la guerre de 14/18 ..... et donc se retrouve la plus ancienne ....
-... donc, c'est à la Belle Epoque, que tout cela a été créé,...
- tout ça a été créé par un groupe de vignerons et d'amateurs de bon vin ... ils se réunissaient dans une commune du Nord du département et pour se rapprocher des viticulteurs ... ces gens là se réunissaient pour faire un repas.. bien arrosé ...
et, bien sûr, étant amateurs de bon vin, se rapprochaient des viticulteurs du Saumurois et de l'Anjou, car cette confrérie est la seule confrérie qui couvre l'ensemble du département .... et même toute la zone d'appellation ....
quels sont les principaux "terroirs" de ce vin angevin ?
- alors ... nous avons 2 grandes zones : le Saumurois qui est sur des terrains calcaires ... et nous avons l'Anjou qui lui, se trouve sur les terrains schisteux...
- Est ce que le fameux gastronome Curnonsky, le prince des gastronomes, a
parlé des vins d'Anjou ?
- Alors .... Curnonsky, le prince des gastronomes est angevin et donc grand
amateur de vin ... il connaissait fort bien les producteurs, il connaissait fort bien les produits et, sur la région parisienne, les a vantés
L'hôpital Saint Jean est l'un des plus anciens témoins de l'architecture hospitalière française. La Salle des Malades, édifice majeur de l'art gothique de l'ouest de la France, appelé " gothique Plantagenêt ", forme avec la chapelle, le cloître, les greniers et les caves un remarquable ensemble civil du Moyen-Âge.
Hôpital jusqu'en 1865, la salle des malades devient musée archéologique jusqu'en 1966 pour abriter, en 1968, l'impressionnante tenture de Jean Lurçat Le Chant du monde.
Présentée sur les murs blancs en tuffeau, cette oeuvre phare du renouveau de la tapisserie est le témoignage d'un artiste engagé. Vision symbolique et humaniste du XXème siècle, le chant du monde se pose en effet comme un écho contemporain à la tenture de l'Apocalypse présentée au château d'Angers.
L'accès au cloître s'effectue au fond de la salle des malades, entrée principale d'origine.
Peintre et céramiste, Jean Lurçat, né en 1892, est surtout connu pour sa tapisserie. Il explore cette pratique dans les années 1910 - 1920.
En 1938, il découvre à Angers la tenture de l'Apocalypse.
"Ainsi furent imposées d'emblée à mon esprit ces étranges correspondances avec les drames qui furent ceux de notre jeunesse ".
Il faisait allusion à la Guerre 14/18
C'est 20 ans plus tard, dans les 10 dernières années de sa vie, qu'il réalise les cartons des 10 tentures qui seront tissées à Aubusson. Cette monumentale symphonie textile exprime sa vision de l'homme dans l'univers : il dénonce et poétise.
Si vous voulez en savoir plus sur Jean Lurçat, tapez sur la touche étoile
- Françoise de Loisy, vous êtes donc Conservateur aux musées d'Angers ... Pouvez vous nous parler de Lurçat et de sa technique pour le chant du monde ?
Lurçat quand il est venu a Angers et qu'il a vu la tapisserie du chant du monde, il s'est rendu compte que c'était un vrai langage textile , il a réfléchi àpartir de l'apocalypse et à partir aussi d'autres grandes tentures médiévales françaises.
Donc un tissage qui ne soit pas à trop gros points et aussi l'histoire du carton numéroté. C'est-à-dire que l'artiste réalise lui-même , ou fait réaliser par des collaborateurs , un carton à l'échelle de la tapisserie , et donc il dessine son modèle, et à l'interieur du carton il y a des numéros qui renvoient à des couleurs de laine et non pas à des couleurs de gouache ou d'aquarelle
- et c'est lui qui a conçu cette technique ?
- - Alors c'est pas lui qu'i l'a concue, il ya d'ailleurs eu des recherches qui sont parues récemment là-dessus. C'est-à-dire, il a trouvé à Aubusson un contexte extrèmement favorable : il y avait déjà des lissiers, qui avaient déjà réfléchi sur ces pb techniques et qui en ont parlé à Lurçat . Et Lurçat a eu l'intelligence de les appliquer et de les développer. ; Il a trouver un nouveau langage en quelque sorte.
Bien. Partons maintenant à la découverte de la cathédrale et de ses bâtisseurs.
Pour connaître les informations de guidage, appuyez sur la touche étoile.
En sortant du parc du Musée, traversez le parking en face pour rejoindre les quais de la Maine. Partez vers la droite et longez la rivière, puis engagez vous sur le Pont de Verdun. A la sortie de la traversée, nous vous invitons à gravir la Montée St Maurice jusqu'au pied de la Cathédrale. Vous bénéficierez d'une vue exceptionnelle sur la Doutre et l'esplanade du Port-de-Ligny
Retour haut de page