La roselière de Normanville au Mesnil-Lieubray >

La rivière

Version mobile
English

La rivière

L'aulne, gardien des berges

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Devant nous s'écoule l'affluent de l'Andelle dont nous venons de voir la source. Il coule sur une centaine de mètres avant de se jeter dans la rivière.
Sur ses berges, des aulnes, arbres aux racines très profondes, qui contribuent à la solidité des bords de rivière.
Voilà un arbre intéressant ! Beaucoup de noms de lieux indiquent par exemple la présence d'aulnes. Vous connaissez forcément un lieu nommé Aulnay ?
On peut faire un vrai petit lexique de l'aulne.
Commençons par les STRO-BILES.
Ce sont ces sortes de petites pommes de pin qui pendent aux branches des aulnes et qui permettent de les reconnaître à coup sûr. Elles contiennent des milliers de graines qui sont disséminées par beau temps.
Des graines vraiment minuscules puisqu'il en faut 700 000 pour obtenir un kilo !
Son bois est imputrescible
Du coup, on l'utilise beaucoup pour les constructions immergées comme les pontons. C'est le cas à Venise.
Fraîchement coupé, le bois d'aulne prend une couleur rouge qu'il perd quelques jours après.
Vous avez sous les yeux une ripisylve.
C'est-à-dire un alignement d'arbres, en bord de rivières. Ici, des aulnes.
Ici, vous pourriez voir quelques insectes comme les libellules qui aiment à la fois la végétation herbacée des bords de rivière et les perchoirs que leur offrent les branches des aulnes. C'est le territoire de chasse parfait !

Est-ce à cause de cette couleur rouge qui fait dire qu'il saigne quand on le coupe ? L'aulne fait l'objet de nombreuses légendes comme dans le poème de Goethe intitulé Le Roi des aulnes.
-Mon fils, pourquoi cette peur, pourquoi te cacher ainsi le visage ? -Père, ne vois-tu pas le roi des Aulnes, Le roi des Aulnes, avec sa couronne et ses longs cheveux ?-Mon fils, c'est un brouillard qui traîne.
Cette créature maléfique hante les forêts et séduit les voyageurs pour les entraîner vers la mort.
En fait, ce sont les zones humides qui ont souvent mauvaise réputation parce qu'elles peuvent être sombres, envahies d'eau, de trous dangereux. On racontait autrefois des histoires terribles aux enfants pour qu'ils s'en éloignent. L'aulne, tout comme le saule, font les frais de cette mauvaise image.
Retour haut de page