Le Marais des Communaux à Elbeuf-sur-Andelle >

La rivière

Version mobile
English

La rivière

Le royaume de la truite sauvage

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Cette rivière, que nous suivons depuis la petite cascade, s'appelle l'Héronchelles. Elle sillonne sur 16km au milieu des prairies, avant de se jeter dans l'Andelle.
Ici, c'est mon domaine ! Je suis Salmo trutta en latin... Vous me remettez ? La truite fario ou truite sauvage avec mes points noirs. Attention à ne pas me confondre avec ma cousine nord-américaine, la truite arc-en-ciel, dont les flancs sont un peu violets ! Elle est beaucoup moins délicate que moi alors on l'a introduite un peu partout dans les cours d'eau pour la pêche. Moi, je n'aime pas ni les rivières envasées, ni trop de végétaux et encore moins la pollution.

La truite fario, c'est emblématique d'une bonne oxygénation de la rivière.
Matthieu Lefrançois, technicien rivière au syndicat du bassin versant de l'Andelle.
On retrouve différentes classes d'âge sur l'Héronchelles ce qui nous dit que le milieu est en bon état écologique. On retrouve des zones où elle peut se nourrir, se reposer et se reproduire.
Il faut que la rivière soit propre parce que j'y passe toute ma vie ! Jeune, je mange surtout des insectes et des petits invertébrés. Et adulte je suis friande de petits poissons comme les goujons. J'aime me reposer sous les racines des arbres mais pour la reproduction, il me faut un sol dur, caillouteux et du courant. Je me balade quand même beaucoup le long du cours d'eau pour rencontrer d'autres individus et éviter la consanguinité.
Il n'y a pas que la truite dans l'Héronchelles. On y trouve également l'épinochette, le chabot, et l'écrevisse à pattes blanches, deux espèces protégées,
On pourrait bientôt y rencontrer aussi quelques saumons au nom de la libre circulation des poissons migrateurs. Explications de Matthieu Lefrançois.
On espère que ces poissons pourront remonter sur l'Héronchelles une fois les ouvrages mis en conformité. Avant la mise en place d'ouvrages sur le cours d'eau, potentiellement, il y avait de la truite de mer et du saumon sur la rivière. Ça remonte avant la mise en place des moulins donc à plusieurs siècles.
En attendant, il y a de beaux coins de pêche sur l'Héronchelles et sur l'Andelle qui ont attiré de nombreux anonymes et quelques célébrités. Vincent Auriol, par exemple, président de la République juste après la Seconde guerre mondiale.
On raconte aussi qu'en 1944, le premier ministre britannique Winston Churchill et le commandant en chef des forces alliées en Europe Dwight Eisenhower ont fait une halte sur ces berges pour une partie de pêche, avant de rejoindre Paris libérée !
Retour haut de page