Amsterdam : visite des incontournables >

Le Quartier Rouge

Version mobile
English

Le Quartier Rouge

On peut vraiment dire qu'on voit Dieu et les dames.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant la plus vielle église d'Amsterdam " Oude Kerk ". On peut vraiment dire qu'on voit Dieu et les dames puisque face à la porte d'entrée de l'Eglise, le plus vieux commerce du monde est pratiqué. Le mariage du vice et de la vertu en quelque sorte. Alors sans nous draper de cette dernière de manière outrancière on peut éprouver une certaine gêne.
" On connaît le quartier rouge par les rumeurs, par les on dit, être confronté à ces vitrines, être confronté à ces lumières rouges et à ces regards qui vous suivent partout dans la rue. Finalement c'est très difficile à assumer. "
" C'est extrêmement touristique, on peut même dire qu'il y a dix fois plus de gens qui viennent là pour voir et pas du tout pour consommer ce que l'on peut imaginer consommer au quartier rouge. Donc il y a beaucoup de voyeurs, beaucoup de cars de touristes qui débarquent. Et puis plein de commerce, plein d'échoppes qui se sont développées autour de ça pour profiter de cette manne touristique. "
" Donc en fait il y a un côté positif au delà de cette prostitution ? "
" Oui, oui, tout est extrêmement organisé, c'est très pragmatique, c'est à la hollandaise, donc en fait ces professionnelles du sexe sont bien au chaud, sont protégées, elle sont suivies par les services sociaux, elles payent même leurs impôts d'ailleurs. Et on peut dire que même si c'est un petit peu difficile de regarder ça toute la journée en face comme phénomène, c'est en même temps plus sur et un peu moins hypocrite que dans d'autres pays européen. "
Cette église est dédiée à Saint Nicolas, patron des marins. Elle se présente sur une nef en bois et une structure surprenante due aux nombreuses extensions au cours des siècles qui la font plus ressembler à une salle de conférence qu'à une église.
Notez en sortant au sol, une sculpture en bronze d'une main sur un sein
A quelques pas on trouve une autre église, beaucoup plus discrète puisqu'elle est installée dans un grenier. " Le Musée Amstelkring ", encore appelé " Dieu au grenier ", est une église clandestine. Au XVIIème siècle, les protestants n'étaient pas si tolérants et les catholiques devaient se cacher d'où cet endroit étonnant.
Près des canaux, les caves sont inondables, d'où le choix du grenier. Un endroit à voir absolument.
Désormais, les Pays-Bas et Amsterdam en particulier sont le règne de la tolérance.
Quelques exemples : la prostitution réglementée, l'autorisation du mariage homosexuel dès 2001, la visibilité des communauté gay est lesbiennes ou encore l'autorisation de l'euthanasie. Sans oublier la tolérance vis-à-vis de l'usage et de la commercialisation du cannabis dans les fameux Coffee Shop du quartier. Officiellement posséder moins de 5g de shit est passible d'une amende, mais pratiquement elle n'est jamais appliquée.
Pour les drogues plus dures, tout est à disposition dans le quartier mais répression est très dure.
Ne partons pas du quartier sans parler de ses courtisanes célèbres : Mata Hari. Et oui l'espionne de la première guerre mondiale qui finira fusillée en 1917 au fort de Vincennes est néerlandaise.
Partons maintenant au Joordan, le quartier bobo d'Amsterdam.
Retour haut de page