Amsterdam : visite des incontournables >

La Compagnies des Indes

Version mobile
English

La Compagnies des Indes

Le siège de la première société anonyme puis de la première multinationale du monde.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant le siège de la Compagnie des Indes Orientales, dont le monogramme est " VOC " pour " Verenigde Oostindische Compagnie ". Ce bâtiment aujourd'hui occupé par l'université d'Amsterdam n'est ni plus ni moins le siège de la première société anonyme puis de la première multinationale du monde. Opérationnelle du XVIIème au XVIIIème siècle pendant près de 200 ans, cette compagnie a compté plus de 150 000 employés et a armé environ 1 300 vaisseaux au total lorsqu'elle était au fait de sa gloire. Son siège asiatique est installé en Indonésie dans une ville qui est appelé Batavia et qui deviendra l'actuelle Jakarta. A cette époque, le ducat d'or hollandais est la monnaie reconnue dans toute l'Asie comme le dollar par exemple aujourd'hui. Dès la moitié du XVIIème siècle, la " V.O .C. " exerce un monopole commercial sur les épices fines ; noix de muscade, clous de girofles, cannelle, etc.... et un monopole commercial avec le Japon notamment, pour l'importation de la porcelaine et tout ça au détriment des portugais, des espagnols, des anglais et des français.
Le règlement de la compagnie indique d'ailleurs des restrictions énonçant que, " ne sont admis ni français, ni anglais, ni écossais, même pas comme marin, soldat ou autrement toutes les autres nations doivent être préférées autant que faire ce peut à celles là. "
Il faut dire qu'il existe à la même époque, deux autres compagnies des Indes Orientales, la compagnie anglaise " The British East India Compagny ", plus vieille que la compagnie néerlandaise et qui lui survivra et la Compagnie Française des Indes Orientales plus jeune et qui sera ruinée par la compagnie anglaise.
Alors la " V.O .C. " crée la Nouvelle Zélande , du nom d'une des provinces des Pays-Bas et elle est à l'origine de la colonisation de l'Afrique du Sud, au Cap. Elle exerce alors des pouvoirs régaliens de police, défense, justice et bat même sa propre monnaie sur tous les territoires qu'elle contrôle.
Quasiment à la même époque, ses bataves décidemment très entreprenants créent la Compagnie des Indes Occidentales, la " W.I .C. ", qui fonde New York ! C'est un certain Peter Stuyvesant qui s'en charge. Et oui, New York s'est longtemps appelée Nouvelle Amsterdam, " Harlem ", le quartier noir de New York, tient son nom de " Haarlem " et le " Cap Horm ", du nom de la ville de " Hoorm " au nord d'Amsterdam.
" Wall Street " à l'époque c'est la bourse d'Amsterdam qui fait la pluie et le beau temps sur l'économie mondiale.
Dans le même quartier, à un pâté de maison, ne manquez pas le " Prinsenhof ", l'hôtel des Princes, la reine actuelle Béatrix, s'y est mariée dans la salle art déco.
Enfin le café restaurant " De Waag " est un vestige qui témoigne de l'enceinte médiévale. Rembrandt y a peint sa première toile célèbre " La leçon d'anatomie du professeur Tulp ".
Partons maintenant pour le quartier juif, à deux pas d'ici, où ce même Rembrandt a longtemps habité.
Retour haut de page